Notre Dame des Landes

"Le motif de base de la résistance était l'indignation. Nous vétérans des mouvements de résistance et des forces combattantes de la France libre, nous appelons les jeunes générations à faire vivre, transmettre, l'héritage de la résistance et ses idéaux. Nous leur disons : prenez le relais, indignez-vous ! Les responsables politiques, économiques, intellectuels et l'ensemble de la société ne doivent pas démissionner, ni se laisser impressionner par l'actuelle dictature des marchés financiers qui menacent la paix et la démocratie.

Je vous souhaite à tous, à chacun d'entre vous d'avoir votre motif d'indignation. C'est précieux."

Stéphane Hessel

mardi 29 décembre 2009

Du risque à s’élever dans les airs


pour répondre aux climato-sceptiques

A tous ceux qui ont entendus les propos de Vincent Courtillot, tête de file des climato-sceptiques, ami de Claude Allègre, et qui, depuis la conférence de Nantes se sentent ébranlés dans ce qu'ils croyaient savoir sur les causes anthropiques du réchauffement climatique, je propose, à leur lecture la critique de son dernier livre ("Nouveau voyage au centre de la Terre" Vincent Courtillot. Éditeur : Odile Jacob) par ma collègue et amie Valérie Masson-Delmotte, climatologue au Laboratoire des Sciences du Climat et de l'Environnement (LSCE UMR CEA-CNRS-UVSQ : http://www.lsce.ipsl.fr/). Certes la critique de 5 pages de Valérie n'est pas simple mais elle démontre, par cette prose précise et argumentée, sa volonté de prendre au sérieux ses lecteurs et de ne pas tomber dans les travers de la simplification et de la suffisance qui mènent tout droit à l'erreur et aux inexactitudes qui sembles être la marque de fabrique de Vincent Courtillot.

A lire sur :

Aucun commentaire: