Notre Dame des Landes

"Le motif de base de la résistance était l'indignation. Nous vétérans des mouvements de résistance et des forces combattantes de la France libre, nous appelons les jeunes générations à faire vivre, transmettre, l'héritage de la résistance et ses idéaux. Nous leur disons : prenez le relais, indignez-vous ! Les responsables politiques, économiques, intellectuels et l'ensemble de la société ne doivent pas démissionner, ni se laisser impressionner par l'actuelle dictature des marchés financiers qui menacent la paix et la démocratie.

Je vous souhaite à tous, à chacun d'entre vous d'avoir votre motif d'indignation. C'est précieux."

Stéphane Hessel

jeudi 6 février 2014

Non à l'extermination des Renards en Essonne

Le Préfet de l’Essonne consulte le public sur le projet d’arrêté portant destruction à tir de renards sur diverses communes de l’Essonne. Cet arrêté, s’il est adopté, autorisera la destruction des renards dans une quarantaine de communes du département, de jour comme de nuit et par tout moyen.

Exprimez-vous (avant le 12 février) contre la destruction
des renards dans l'Essonne
en envoyant votre avis à cette adresse :
ddt-consultation-chasse2014-se@essonne.gouv.fr

------------------------------

Monsieur le Préfet.

Dans votre projet d’arrêté n° 2014 – DDT - SE – XXX du 2014, vous projetez la destruction des renards sur diverses communes de l’Essonne or ces destructions ne sont uniquement motivées que par la protection du petit gibier dont la « gestion » par le lobby chasse devrait être préservée. Par conséquent, cette décision ne répond à aucun motif d’intérêt général mais entend répondre à des intérêts particuliers : le seul plaisir des chasseurs.

Ces destructions sont d’autant plus graves qu’elles permettent des dérogations aux règles générales de l’administration : les tirs sont autorisés au-delà de la période de chasse, le jour ET la nuit, et depuis les chemins ouverts à la circulation publique. Au nom d’une protection des « efforts » cynégétiques, ces dispositions portent même atteinte à la sécurité publique !

Ces destructions pourront intervenir par tout moyen, à l’aide de source lumineuse et d’un véhicule : cela s’apparente à une volonté d’extermination. L’utilisation de lumière en pleine nuit a en effet pour conséquence d’immobiliser les renards, éblouis et figés, qui deviennent des cibles faciles.

Devons-nous rappeler tous les bienfaits du renard, tant au regard des équilibres biologiques que des activités humaines ? Son rôle de prédateur de rongeurs en fait un auxiliaire essentiel de l’agriculture, mais également un agent sanitaire qui élimine les animaux morts ou malades.

Indépendamment de toute utilité des renards, comment justifier la mort de dizaines, de centaines d’animaux pour la seule satisfaction d’un divertissement macabre aussi discutable ?

De façon plus générale tous ces arrêtés de destructions qu’il s’agisse d’espèces protégées (protégées jusqu’au premier projet de bétonnage) à Notre Dame des Landes, que d’espèces dites nuisibles (mais qui est le plus nuisible entre une humanité folle et des espèces qui essayent de vivre en équilibre ?) où bien d’espèces considérés en surnombre (claquant comme un aveux d’échec du mandat de gestion donné aux chasseurs) dénotent d’une volonté maladive, primaire et inconséquente de notre humanité à contraindre une nature dépeinte comme hostile et prédatrice alors que nous dépendons totalement de ses équilibres. " L'homme saccage sa planète et mène une guerre contre la nature, s'il la gagne, il est perdu ! " - Hubert Reeves ... Il est temps de changer de paradigmes.

Ainsi Monsieur le Préfet, je me permets de vous demander de renoncer à ce projet aussi anachronique qu’inutile.

Dans l’espoir d’avoir été entendu, je vous prie de croire, Monsieur le Préfet, en mes salutations respectueuses.

Bruno BOMBLED
Conseiller Municipal des Ulis
Délégué au développement Durable.

Aucun commentaire: