Notre Dame des Landes

"Le motif de base de la résistance était l'indignation. Nous vétérans des mouvements de résistance et des forces combattantes de la France libre, nous appelons les jeunes générations à faire vivre, transmettre, l'héritage de la résistance et ses idéaux. Nous leur disons : prenez le relais, indignez-vous ! Les responsables politiques, économiques, intellectuels et l'ensemble de la société ne doivent pas démissionner, ni se laisser impressionner par l'actuelle dictature des marchés financiers qui menacent la paix et la démocratie.

Je vous souhaite à tous, à chacun d'entre vous d'avoir votre motif d'indignation. C'est précieux."

Stéphane Hessel

jeudi 13 février 2014

Devenir du navire la Calypso.

Devenir du navire la Calypso. 
Réponse de Mme la ministre de la culture et de la communication


Question n° 09557 adressée à Mme la ministre de la culture et de la communication
Publiée le : 05/12/2013

Texte de la question : M. Jean-Vincent Placé attire l'attention de Mme la ministre de la culture et de la communication sur le devenir de la Calypso, qui est actuellement stationnée dans le port de Concarneau. La Calypso, utilisée par le commandant Cousteau pendant plus de quarante ans entre 1951 et 1996, a une histoire bien particulière. Transformée au début des années 1950 en navire océanographique, elle sera l'outil principal de la mission d'exploration des océans de l'équipe du commandant Cousteau. Ce bateau est unique, il est équipé notamment d'une chambre d'observation sous-marine qui est placée devant et sous l'étrave, et qui permet, grâce à ses cinq hublots, des prises de vues sous-marines. Cette légende flottante est reconnue pour avoir participé à l'avancée de la science sous-marine et contribué à la prise de conscience, en France et dans le monde, de la richesse de la faune et de la flore marines et de la nécessité de les protéger. Le travail d'exploration du commandant Cousteau est précurseur du mouvement d'écologie maritime et a très tôt mis en avant les enjeux de protection de l'environnement marin. La restauration du navire a été lancée en 2007, mais n'a que peu avancé en raison de conflits administratifs. La Calypso se détériore à vue d'œil, au grand dam de ses défenseurs. Le soutien populaire s'est notamment manifesté autour d'une pétition qui a recueilli presque 10 000 signatures. Sa reconnaissance comme « patrimoine national » permettrait de protéger durablement cet héritage culturel maritime français et de sensibiliser le grand public à son histoire incroyable et au message de protection des ressources planétaires qu'il véhicule. Il lui demande quelle est sa position sur ce sujet et quelles sont les mesures envisagées afin de préserver la Calypso.


À publier le : 13/02/2014, page 406

Texte de la réponse : Le navire de recherche « Calypso » est étroitement associé à la personne de Jacques Yves Cousteau (1910-1997), officier de marine, explorateur et océanographe. La « Calypso » est au centre du film « le Monde du Silence », co-réalisé avec Louis Malle en 1955, puis apparaît régulièrement dans les différents épisodes de « l'Odyssée sous-marine de l'équipe Cousteau », entre 1967 et 1985. Le commandant Cousteau meurt le 25 juin 1997, après avoir formé le vœu par écrit que la « Calypso » reste au service de la science et de l'éducation. En janvier 1996, la « Calypso » est endommagée par collision avec une barge à Singapour. Une fois renflouée, elle est remorquée dans un bassin à flot du port de Marseille, puis est envoyée en 1998 à La Rochelle sur le site du musée maritime. Privée de tout entretien, elle se dégrade très rapidement. Toute initiative pour la préserver est, à cette époque, bloquée par un statut de propriété mal défini. La justice tranche, en novembre 2005, en attribuant la propriété du navire à la « Cousteau Society », devenue depuis « l'Équipe Cousteau ». La société propriétaire décide, fin 2007, d'engager la restauration du navire, dans l'optique d'une utilisation en tant que musée itinérant de l'odyssée de Jacques-Yves Cousteau et de sensibilisation aux problèmes environnementaux. Le travail de restauration a été arrêté à partir de 2009 en raison d'un différend opposant le chantier naval à la société propriétaire. Le ministère de la culture et de la communication a été saisi, à plusieurs reprises, de demandes de protection au titre des monuments historiques de la « Calypso ». Celles-ci n'ont pu aboutir en raison de l'incertitude juridique pesant sur la propriété du navire, puis en raison du refus de la société propriétaire. Toutefois, suite à une pétition lancée récemment sur Internet, le ministère de la culture et de la communication a adressé une lettre à « l'Équipe Cousteau », afin de connaître sa position officielle sur une éventuelle protection au titre des monuments historiques, sous réserve que le navire présente encore un degré d'intégrité et d'authenticité suffisants pour justifier une telle mesure.

Photo : ©PHOTOPQR/LE TELEGRAMME/Olivier Desveaux

Aucun commentaire: