Notre Dame des Landes

"Le motif de base de la résistance était l'indignation. Nous vétérans des mouvements de résistance et des forces combattantes de la France libre, nous appelons les jeunes générations à faire vivre, transmettre, l'héritage de la résistance et ses idéaux. Nous leur disons : prenez le relais, indignez-vous ! Les responsables politiques, économiques, intellectuels et l'ensemble de la société ne doivent pas démissionner, ni se laisser impressionner par l'actuelle dictature des marchés financiers qui menacent la paix et la démocratie.

Je vous souhaite à tous, à chacun d'entre vous d'avoir votre motif d'indignation. C'est précieux."

Stéphane Hessel

dimanche 16 février 2014

Les combattants du chacun pour soi

Indignez-vous : "12 Years a Slave" hier soir, il y a trois semaines j'allais voir "Mandela : Un long chemin vers la liberté", il y a quelques temps je revoyais, avec émotion, le film "Gandhi" et chaque jour je pense à Martin Luther King. 

Puis je me suis mis à regarder les habitants de mon pays. J'y ai vu des habitants frileux à prendre position, des habitants craintifs sur l'avenir, ne croyant plus à rien, des habitants qui ont baissé les bras en laissant les mains libres à des politiques qu'ils détestent, des milliers d'habitants - à l'instar de l'éléphant qui a peur de la souris - qui se demandent ce qu'ils peuvent bien faire contre une toute petite poignée de profiteurs, des habitants préférant la lutte pour le pouvoir d'achat à la liberté, préférant l'écran plat, l'i-pod, le téléphone portable, Marine Le Pen et la facilité à la lutte pour les droits, l'égalité et la fraternité, préférant les prêcheurs haineux et le replis sur soit au vivre ensemble et à la Paix. Moi, lors de mes rencontres d'élu, je parle de collectif, d'organisation aux règles claires, de justice, de partage, de solidarité, mais inlassablement les gens me parlent de leurs propres problématiques, comme s'ils étaient le centre du monde. Ils me parlent du fait qu'on ne leur a pas donné de place en crèche, qu'on ne leur a pas donné de locaux pour leur association, qu'on n'a pas donné de logement à leurs enfants, sans voir qu'ils ne sont pas les seuls sur Terre et que les règles sont là pour organiser des humains trop nombreux, éviter l'injustice et les passe-droits. J'ai aussi relus la citation de Stéphane Hessel, qui est sur ce blog, et je me suis dit, avec tristesse et désespoir, que nous étions véritablement bien loin de se passage de flambeau qu'il nous faisait : "Nous vétérans des mouvements de résistance et des forces combattantes de la France libre, nous appelons les jeunes générations à faire vivre, transmettre, l'héritage de la résistance et ses idéaux". 

Alors que nous sommes libres de nous indigner sans crainte de maîtres violents, d'une Gestapo inhumaine ou de colons arrogants nous avons peur. Peur de nous rebeller alors qu'il n'y a aucun danger à le faire. Que sera ce peuple quand l'intolérance et l'autorité régnera ? Alors je me suis dis que j'étais fier de faire de la politique et d'être militant écologiste, depuis près de 30 ans, car je me sens digne de l'héritage offert par ceux qui ont lutté pour leur libertés, qui nous ont dit de prendre le relais et qui nous ont demandé de nous indigner. De la lutte naît la dignité. Je ne me sens pas trop indigne.

---------------------

Bonnets Rouges vs Inondations : Il y a quelques mois nous avons vu, en Bretagne, des hordes de bonnets rouges, de citoyens manipulés et de patrons manifester contre l'éco-taxe et la participation citoyenne à la solidarité nationale. J'espère que nous verrons, logiquement, ces mêmes bonnets rouges, citoyens manipulés et autres patrons refuser, avec la même énergie, les aides de l'état qui viendront pour la reconstruction des sites, villages, espaces publics détériorés par les inondations et les tempêtes survenues en cet hivers jamais vu et qui devrait, à l'instar de l'été de 2003, devenir la norme dans les années qui viennent. Dans la même veine et alors que le premier ministre, David Cameron, a demandé, jeudi, l'aide financière de l'Union Européenne - cette hydre tant détestée quand il faut mettre la main à la poche - j'espère que les anglais refuseront - dans une logique et un pragmatisme "so British" - massivement ces subsides quand il leur faudra réparer et reconstruire après les inondations extraordinaires dont ils sont également victimes.

Photo : Ben Stansall-AFP
---------------------

[...]Range ton revolver
Je vais t'expliquer, calme-toi

Y a des gens dans cet avion
Qui pensent autrement
Qui ont la même vie que toi
Mais qui sont contents
Qui suivent comme des moutons
Qui portent leur croix
Qui sont de vrais combattants
Mais chacun pour soi
Y'en a même qui sont bons
Tu dois respecter ces gens-là

Allez donne ton revolver
On va rien te faire
On dira rien à personne
J'en fais mon affaire [...]

Détournement - Daniel Balavoine - 1980

Aucun commentaire: