Notre Dame des Landes

"Le motif de base de la résistance était l'indignation. Nous vétérans des mouvements de résistance et des forces combattantes de la France libre, nous appelons les jeunes générations à faire vivre, transmettre, l'héritage de la résistance et ses idéaux. Nous leur disons : prenez le relais, indignez-vous ! Les responsables politiques, économiques, intellectuels et l'ensemble de la société ne doivent pas démissionner, ni se laisser impressionner par l'actuelle dictature des marchés financiers qui menacent la paix et la démocratie.

Je vous souhaite à tous, à chacun d'entre vous d'avoir votre motif d'indignation. C'est précieux."

Stéphane Hessel

lundi 26 avril 2010

Un polygame peut-il perdre la nationalité française ?

Sans renier la loi contre la polygamie en France, je trouve que nous (collectif) sommes de bien beaux hypocrites car que sont les maitresses et autres amants que beaucoup de français(es), bien propres sur eux et bien catho, sont, si ce n'est d'autres conjoints ?

Ok ! Ça c'est pour la provoc !

Maintenant concernant la déchéance de la nationalité, il y a un truc qui me dérange dans cette affaire. C'est comme s'il y avait deux catégories de Français. Ceux qui sont vraiment français et ceux qui ne le sont pas complètement et qui ne le seront jamais vraiment. Je m'explique. Moi qui suis gaulois depuis la nuit des temps, si la justice découvrait que j'étais polygame, Brice Hortefeux demanderait-il la déchéance de ma nationalité ? Je ne pense pas. Je ne pense même pas que cela soit imaginable dans la loi. En revanche une personne qui a été naturalisée peut en être déchue. ?!?! Deux poids, deux mesures ! C'est comme si cette nationalité, qui devrait faire de l'étranger devenu un Français à part entière - enfin comme je le croyais - comme n'importe quel gaulois , n'était jamais, dans les fais, une sincère reconnaissance de son intégration et de sa pleine et légitime citoyenneté.

Cela démontre la méfiance que notre société a, vis-à-vis des étrangers, car nous nous sommes réservé la possibilité de les rejeter à la moindre faute, suspects éternels de vouloir attenter à l'intégrité de notre cher et beau pays.

Comment, dès lors, convaincre nos concitoyens français, venus d'un ailleurs, qu'ils sont vraiment les bien venu puisque l'on peut les répudier ?

Comment, dès lors, convaincre nos concitoyens français, venus d'un ailleurs, qu'ils sont vraiment nos frères comme notre devise devrait nous l'inspirer ?

La nationalité française ne devrait pas être quelque chose d'amovible et la France devrait appliquer ses lois de façons identique pour les gaulois comme pour nos frères devenus français, ni plus ni moins, car chacun est égal à l'autre devant la loi.

1 commentaire:

JC GUILLOU a dit…

Tout a fait d'accord.
Je suis d'accord pour qu'il y ai un acces a la nationalite plus juste (base sur la connaissance du Francais, de l'histoire de France, de nos lois etc...). Quand on devient francais on le reste. Certains pays demandent a leurs citoyens de revoquer leur nationalite si ils sont naturalises ailleurs... si ils sont dechus en France ou vont ils ?

Ils faudraient demander a nos parlementaires pourquoi il y a toujours une voiture de police devant le petit hotel qui jouxte l'assemblee ? Quelle hypocrisie.
Hugh Heffner (patron de playboy) fait rire tout le monde ou fait des envieux.. ceux qui le jugent sont vus comme des reacs... pourtant il est polygamme et fier de l'etre meme si il a decide de reduire son troupeau de 9 a 4 car il se fait vieux... sous pretexte qu'on a une barbe et une djelabbah on est un extremiste. Je ne dis pas que c'est bien d'avoir 5 ou 8 femmes (conccubines, maitresses ou odalisques) mais il y a 2 poids 2 mesures.

La France etant un pays seculaire qui chome pendant toutes les fetes catholiques... l'hypocrisie n'est pas pres de s'arreter.