Notre Dame des Landes

"Le motif de base de la résistance était l'indignation. Nous vétérans des mouvements de résistance et des forces combattantes de la France libre, nous appelons les jeunes générations à faire vivre, transmettre, l'héritage de la résistance et ses idéaux. Nous leur disons : prenez le relais, indignez-vous ! Les responsables politiques, économiques, intellectuels et l'ensemble de la société ne doivent pas démissionner, ni se laisser impressionner par l'actuelle dictature des marchés financiers qui menacent la paix et la démocratie.

Je vous souhaite à tous, à chacun d'entre vous d'avoir votre motif d'indignation. C'est précieux."

Stéphane Hessel

jeudi 1 avril 2010

Politique sans conscience n'est que ruine du débat...

... Que de rebondissements !

Alors que Claude Allègre truste les médias pour y vendre le livre dans lequel il a la prétention de dénoncer les prétendus mensonges du GIEC, un journaliste de Libération a eu la curiosité d'interroger les deux chercheurs, Hakan Grudd et Louise Sime, à l'origine de courbes publiées dans son livre censées démontrer les inepties des tenants du changement climatique.

Les réponses de ces deux personnes ne se sont pas fait attendre. Toutes deux estiment que la présentation de leurs résultats est fausse et trompeuse.

http://sciences.blogs.liberation.fr/home/2010/03/louise-sime-proteste-contre-lincorrect-claude-all%C3%A8gre-.html

http://sciences.blogs.liberation.fr/home/2010/03/claude-all%C3%A8gre-accus%C3%A9-de-falsification-par-h%C3%A5kan-grudd.html

Les accusations sont graves.

Interrogé par le journaliste, Claude Allègre s'est alors fendu d'une réponse des plus surprenantes :

« (...) Il ne vous a pas échappé que toutes les courbes de l’ouvrage sont redessinées. Il y a donc des inexactitudes ou même des exagérations par rapport aux originaux. C’est un choix éditorial. Ceci signifie que les courbes ne sont que les supports illustratifs du raisonnement écrit. La page 48 ne fait pas exception. Certes, la partie dépassant l’an 2000 est une « extrapolation » qui ne devrait pas exister puisque les courbes de Grudd s’arrêtent à 2000 ! Mais cela ne change rien à la démonstration du texte. (...)». http://sciences.blogs.liberation.fr/home/2010/03/claude-all%C3%A8gre-accus%C3%A9-de-falsification-par-h%C3%A5kan-grudd.html

Apparemment, du moment que cela illustre le raisonnement (étant précisé que d'habitude c'est l'inverse, c'est le texte qui commente la courbe), il serait légitime de publier des informations exagérées et inexactes.

Irrecevable pour une personne qui se présente partout en prince de la vérité !

Apparemment, Claude Allègre, grand contempteur des systèmes informatiques de modélisation du climat, ne se sent nullement gêné pour prédire l'avenir armé seulement d'un crayon et d'une feuille de papier.

Incohérent pour une personne qui se revendique grand pourfendeur de prédicateurs en tous poils !

Et Claude Allègre de continuer : « Si vous vous contentez de corriger les virgules, les fautes d’impression, d’orthographe des noms propres ou de dessin, vous ne comprendrez rien au sens général du livre qui est un livre politique avant tout ! »

Enfin, le gros mot est dit, ce n'est pas un livre scientifique mais politique ! Mais alors, pourquoi ne pas l'avoir dit plus tôt ? Pourquoi se présenter comme un scientifique alors que qu'il fait en l'espèce de la politique (Dd : vous êtes un homme politique... ? C.A. : Je l'ai été, je suis surtout un scientifique. Citation reprise dans le magazine Décisions durables – mars avril 2010 page 45) ? Apparemment, du moment que cela sert les ventes de son livre, il n'est pas anormal de se présenter aux yeux du public en homme de science averti.

Inacceptable pour une personne qui se présente en héros de l'honnêteté !

Ah ! au fait, qui croit pouvoir affirmer « quand on mélange science et politique, on a peu de chance de faire de la bonne science » ? Et bien, il s'agit de Benoit Rittaud, un autre climatosceptique (qui pensait ainsi critiquer le GIEC dans le journal Métro du 25 mars 2010, page 5), cité par Claude Allègre dans sa lettre. Comme quoi, on n'est jamais trahi - même involontairement - que par les siens !

Christophe Bombled

1 commentaire:

JC GUILLOU a dit…

Classique de sciences politiques.
Ne jamais s'excuser. Je me rappelle d'un cours ou le prof nous disait, si vous arrive en retard ne vous excusrz pas, dites: quel bouchon ce matin, je suis en retard". Cela m'avait surpris.
Si vous etres pris en train de mentir ne niez pas. Oui c'est vrai...
Trop fort ce Allegre... comme il le dit ses courbes sont des dessins... je vais utlise cet argument maintenant.. tout va bien, regardez j'ai dessine une courbe pour vous expliquer...