Notre Dame des Landes

"Le motif de base de la résistance était l'indignation. Nous vétérans des mouvements de résistance et des forces combattantes de la France libre, nous appelons les jeunes générations à faire vivre, transmettre, l'héritage de la résistance et ses idéaux. Nous leur disons : prenez le relais, indignez-vous ! Les responsables politiques, économiques, intellectuels et l'ensemble de la société ne doivent pas démissionner, ni se laisser impressionner par l'actuelle dictature des marchés financiers qui menacent la paix et la démocratie.

Je vous souhaite à tous, à chacun d'entre vous d'avoir votre motif d'indignation. C'est précieux."

Stéphane Hessel

vendredi 22 janvier 2010

Taxe carbone : nouvelle mouture, nouvelle fumisterie

"À l'occasion du Conseil des ministres du 20 janvier, le ministre de l'écologie, de l'énergie, du développement durable et de la mer, Jean-Louis Borloo a présenté la version 2 de la taxe carbone suite aux reproches du Conseil constitutionnel.

Comme annoncé début janvier par la ministre de l'économie, de l'industrie et de l'emploi Christine Lagarde, la nouvelle mouture reprend les principaux aspects du dispositif voté par le Parlement fin décembre : le tarif est ainsi maintenu à 17 euros par tonne de CO2. Cette contribution carbone sera versée par les ménages et les entreprises. Pour certains secteurs ''sensibles et intensifs en énergie'', les exonérations partielles sont maintenues : 75% d'exonération pour l'agriculture et la pêche, 35% d'exonération le transport routier, maritime et fluvial de marchandises.

Une contribution carbone sera également appliquée jusqu'au 1er janvier 2013 aux entreprises des secteurs soumis au système européen de quotas de CO2 mais des dispositions spécifiques sont prévues pour certains secteurs afin de préserver leur compétitivité."

(Florence Roussel, actu-environnement.com)

En clair rien ne change, ni le prix de la tonne de carbone, ni les exonérations, ni les dérogations, ni les dispositions spécifiques, ni le poids sur les salariés !

Rien !

Rien ne change c'est du foutage de gueule.

Aucun commentaire: