Notre Dame des Landes

"Le motif de base de la résistance était l'indignation. Nous vétérans des mouvements de résistance et des forces combattantes de la France libre, nous appelons les jeunes générations à faire vivre, transmettre, l'héritage de la résistance et ses idéaux. Nous leur disons : prenez le relais, indignez-vous ! Les responsables politiques, économiques, intellectuels et l'ensemble de la société ne doivent pas démissionner, ni se laisser impressionner par l'actuelle dictature des marchés financiers qui menacent la paix et la démocratie.

Je vous souhaite à tous, à chacun d'entre vous d'avoir votre motif d'indignation. C'est précieux."

Stéphane Hessel

mercredi 29 avril 2009

ACTUEL-Ulis mauvaise perdante.

La méchanceté est la chose la plus facile à faire dans ce monde, la démonstration vient d'en être fait une fois de plus par l'association ACTUEL Ulis qui soutient l'ancien maire des Ulis, Paul LORIDANT. En effet, dans un tract poubelle, daté de mars 2009, ils dénoncent, sans aucun argumentaire, les amendements déposés par la minorité (menée par l'ancien maire, Paul LORIDANT), au Conseil Municipal (CM) et rejetés par la majorité. Je dis que faire cela est facile et petit. Cela s'apparente à lancer des ragots qu'il est ensuite impossible de controler et de démentir. Il est toujours plus simple de croire la méchanceté que la raison. Or s'ils avaient été honnêtes, au lieu de dénoncer le rejet de leurs textes, sans en dire plus, ils auraient dus relater les arguments, avancés en CM, et qui ont conduits la majorité à voter contre. J'invite donc la population à ne pas écouter ces rumeurs, à ne pas se laisser embobiner par une troupe pleine de rancoeurs et à venir écouter les débats en CM afin de se forger une opinion par soit même.

Quand je dis que la méchanceté est un sentiment facile je vise également la soit disante "note d'humour" qui apparaît dans ce tract caniveau, qui ne fait rire que ses auteurs et qui relate la vie privée de la directrice de cabinet du maire des Ulis. Cette triste "note d'humour" est tout ce qu'il y a de plus déplacée et déshonore ceux qui l'ont écrite et publiée. Que l'on s'attaque, les uns les autres, sur des idées et des choix politiques cela est la règle, en revanche, la vie privée n'a pas à être étalée dans des torchons. Si nous allons par là nous pourrions, nous aussi, être très féroce en dénonçant, publiquement, que Françoise Marhuenda (bras droit de Paul LORIDANT), qui, lors de la campagne des municipales, s'était affublée abusivement du titre de conseillère générale, a refusé de voter pour l'adhésion de la ville à la charte pour l'égalité homme-femme. Nous pourrions révéler combien le groupe de la minorité est divisé et se désolidarise les uns des autres, à tout bout de champ et en public, donnant l'impression d'un groupe hétéroclite, sans vision commune, n'ayant rassemblé que des franc-tireurs ne travaillant que pour leur propre gloire personnelle. Confirmant le fait que nous sommes très heureux de ne pas les avoir à la tête de la commune, car cela aurrait été ingérable pour le plus grand détriment de nos concitoyens. Nous pourrions dire, également, que cette liste qui se réclame de la Gauche (laissez-moi rire !) est formée d'ex membres de l'UMP et de membres du MODEM.

Bref nous aussi nous pourrions balancer, mais nous ne le faisons pas. Nous, nous avons notre dignité.

En bref et pour conclure, en tant que membre du RàG (Rassemblement à Gauche) qui fait campagne avec le Front de Gauche, composé du PCF et du PG (représenté localement par Franck BERNARD et président d'ACTUEL-Ulis), à titre personnel, je me désolidarise et dénonce publiquement ces agissements et ces attaques honteuses contre notre majorité et nos camarades socialistes dont je réitère ma pleine loyauté.

Aucun commentaire: