Notre Dame des Landes

"Le motif de base de la résistance était l'indignation. Nous vétérans des mouvements de résistance et des forces combattantes de la France libre, nous appelons les jeunes générations à faire vivre, transmettre, l'héritage de la résistance et ses idéaux. Nous leur disons : prenez le relais, indignez-vous ! Les responsables politiques, économiques, intellectuels et l'ensemble de la société ne doivent pas démissionner, ni se laisser impressionner par l'actuelle dictature des marchés financiers qui menacent la paix et la démocratie.

Je vous souhaite à tous, à chacun d'entre vous d'avoir votre motif d'indignation. C'est précieux."

Stéphane Hessel

samedi 29 octobre 2016

Les crèches en Mairies ... le retour.

Le 27 Octobre, sur Facebook, Sylvie a partagé un lien qui propose de dire si nous sommes pour ou contre la présence de crèches de Noël dans les lieux publics ? Ce post a relancé, là, un débat que l’état n’a pas eu le courage de trancher dans le sens de la Laïcité et a laissé la décision aux maires. A cette heure, 36400 personnes ont répondu à cette question et 86% se déclarent « pour ». Ça fait peur. Beaucoup, en parallèle, on répondu au post de Sylvie en affirmant qu’ils étaient « pour » et d’autres « contre ». Je me suis permis de mettre mon grain de sel dans ces échanges, car il ne faut rien lâcher devant les coups de boutoirs des religieux, et cela a entraîné un bon échange avec mon ami Marc. Je me suis permis de le reprendre ici.

Moi : Contre, contre et archi-contre comme mon texte de décembre 2014, sur mon blog, l'indique. "Et pourquoi pas - comme me le dit très justement, mon frère - des crucifix dans les salles de classe, après tout c'est un beau message d'amour (Jésus qui donne sa vie pour racheter les péchés des hommes) ? Et pourquoi ne pas jurer sur la bible pour les prestations de serment ?" Les crèches dans les mairies c'est contraire au principe de séparation de l'église et de l'état. C'est affirmer, faussement, que la France est chrétienne. C'est imposer une foi à ceux pour qui cela ne représente rien (imposer est le fondement de toute dictature). C'est un mélange des genres qui affirme la prévalence d'une foi sur d'autres, c'est donc porteur d'exclusions et donc de divisions entre citoyens donc de conflits ce qui est un comble pour une image qui se veut « message de paix ».

Marc : ni pour, ni contre bien au contraire. Une crèche, ce n’est pas plus religieux qu'un père noël en fait, et la crèche a au moins un aspect culturel (et même un aspect interreligieux, car Noël est aussi fêté sans problème par les musulmans, pensez-y). La culture c'est important, sinon on en arrive vite à la beauferie généralisée.

Moi : Pas religieux le p'tit Jésus ?!?! Juste culturel ?!?! Jésus, pour les Chrétiens, n'est-il pas le fils de dieu ? Ha si ! C'est bien le fils de dieu, voir même l'incarnation de dieu sur Terre, selon les dogmes, on est donc bien au niveau de la foi, de la religion et non du culturel. Cela doit donc être séparé de la République. De plus, ce n'est pas parce qu'il y a des crèches dans les mairies que les beaufs seront moins beaufs. J'ai même le sentiment que c'est l'inverse qui se passe. La culture c'est tous les jours que ça se cultive dans l'ouverture d'esprit et l'esprit critique, l'envie d'ouverture et de mélange, dans les livres, le théâtre, le cinéma, la musique, les visites des monuments, des châteaux, des lieux d'histoires, des musées... Je crois que c'est cela qui manque aux beaufs au quotidien. Réduire la culture à une crèche c'est un peu pauvre. Puis c'est marrant (je précise que je ne dis pas ça pour toi Marc), mais de nos jours où la culture est vue comme un truc annexe, pour bobos, où sur FB on préfère la beauferie, les LOL-cats, les incroyables talents, les diatribes anti-réfugiés et autres théories du complot bidons, où à la télé les Peoples sont les rois, le seul moment où les gens te ressortent l'argument culturel c'est pour imposer, aux autres, leur religion.

Marc : "Jésus, pour les Chrétiens, n'est pas le fils de dieu" ben oui et alors ? Tu crois que le père noël, c'est un symbole neutre ? (à part ça si quand tu lis " la crèche a au moins un aspect culturel" tu interprètes "Réduire la culture à une crèche", là tu as un problème d'explication de texte.

Moi : Et alors ? Ben donc si Jésus est le fils de dieu c'est que l'on est bien dans le domaine du religieux. Non ? Le père Noël est le symbole du consumérisme que par ailleurs je combats, tu le sais bien. Je ne comprends pas comment on peut dire que Jésus est le fils de dieu et ne pas reconnaître que cette affirmation est un acte de foi religieux. C'est d'ailleurs pourquoi, quand je dis cela je précise toujours "pour les Chrétiens".

Marc : Ben c'est un acte de foi pour ceux qui en font un acte de foi. C'est un choix qui en soi, ne me semble pas dramatique pour la communauté. Car en allant au fond du raisonnement, on pourrait demander (exiger ?) de raser les cathédrales car ce sont des symboles éminemment religieux placés dans l'espace public.

Moi : Voici un argument qui n'est pas digne de toi, mon ami. Tu vaux mieux que ça.

Marc : pourquoi et en quoi ?

Moi : Parce-que tu connais aussi bien que moi les principes de la laïcité et que tu es un homme cultivé.

Marc : bon je précise pour qu'on ne se méprenne pas sur mes intentions. Ma religiosité personnelle se limite à cela : vivre et laisser vivre. Le catholicisme aujourd'hui n'est pas une menace pour la laïcité. Le manque de repères culturels, l'oubli du passé, le manque de la moindre nuance, là ce sont de véritables menaces pour l'humanité entière.

Moi : Les Chrétiens ont aussi leurs intégristes qui n'attendent qu'une chose : soumettre l'ensemble de l'humanité à leur religion, à leur mode de vie. Il n'existe aucune religion sans danger.

Marc : laïcité = neutralité de l’État en matière de religion. Mais dès lors qu'on fête Noël avec force sapins et pères Noël, et puis plein de scènes avec des élans et autres symbolismes creux de partout, je ne vois pas pourquoi une crèche ici ou là, qui permet à une partie de la population de s'y retrouver, devrait forcément gêner l'autre partie de la population. Où alors, il faudrait éradiquer Noël complètement.

Moi : Oui je suis totalement pour éradiquer toutes les fêtes religieuses de l'espace public. Si les gens veulent fêter leur religion, pani pwoblèm, qu'ils prennent des jours de congés et qu'ils fassent cela chez eux sans s'imposer aux autres. C'est d'ailleurs ce que font les musulmans.

Marc : " Il n'existe aucune religion dans danger" cela n'est pas la question. Par exemple la revendication d'athéisme qui est une affirmation en général très péremptoire, est une posture également très religieuse - avec ses propres danger, voir certaines dictatures. En cela, je ne vois pas que la tolérance laïque ne pourrait s'accorder d'une crèche ici ou là, comme symbolisme de noël parmi d'autres. "Qu’ils fassent cela chez eux sans s'imposer aux autres." en général, c'est bien ce qui se passe, la situation n'est pas dramatique.

Moi : Non ce n'est pas ce qui se passe. Toutes nos vacances scolaires sont calées sur les fêtes chrétiennes, les catholiques s'arc-boutent sur les crèches dans les mairies tout en demandant aux juifs et aux musulmans d'être discrets dans leurs pratiques, pendant la période de Noël, à la téloche, nous n'avons que des navets américains qui montrent des gens aller à la messe le soir de Noël, pendant que les écoles privées catholiques ne posent de problème de conscience à personne, on ignore les écoles juives et nous refusons (collectivement s'entend) les écoles musulmanes, etc... Quelle autre religion, en France, a le droit au même traitement ? Aucune. Ce qui ce passe en France est digne du reste des autres pays qui ont tous une religion d'état. Moi je refuse cet état de fait.

Aucun commentaire: