Notre Dame des Landes

"Le motif de base de la résistance était l'indignation. Nous vétérans des mouvements de résistance et des forces combattantes de la France libre, nous appelons les jeunes générations à faire vivre, transmettre, l'héritage de la résistance et ses idéaux. Nous leur disons : prenez le relais, indignez-vous ! Les responsables politiques, économiques, intellectuels et l'ensemble de la société ne doivent pas démissionner, ni se laisser impressionner par l'actuelle dictature des marchés financiers qui menacent la paix et la démocratie.

Je vous souhaite à tous, à chacun d'entre vous d'avoir votre motif d'indignation. C'est précieux."

Stéphane Hessel

vendredi 19 avril 2013

Pourquoi je me mets en retrait d'EELV.

Déclaration en AG
du Groupe Local EELV des 3 Vallées
(CAPS – Essonne)

"Personnellement je ne vois pas ce qu’apporte de plus la candidature surprise d’Idris, si ce n’est le trouble et la division. Je ne perçois pas la stratégie qui servirait la cause de l’écologie politique locale et Ulissienne.

Ainsi on recommence 2008 avec des choix divisés. En 2008 les verts ont fait le mauvais choix et se sont retrouvés dans l’opposition. Etienne avait prévenu à l’époque, mais les responsables locaux se sont crus plus malin … ils ont perdu. Résultat ? Les verts ont disparu du paysage ulissien.

Il fallut bien toute l’énergie et la patience d’Etienne, seul, puis avec moi ensuite, pour reconstruire, reconstituer une force écolo sur la ville et de revoir les drapeaux verts flotter les jours de marchés. Il serait bon de se souvenir de cela et de ne pas lui faire un petit dans le dos.

Ensuite, Etienne, en tant que Maire adjoint à la culture sur la ville des Ulis, a un bilan vraiment formidable et souhaite poursuivre son action et l’ancrer dans le temps … cela est autre chose que l’égo de certains qui arrivent juste dans le mouvement.

De toutes ces actions nous devrions tous en avoir le respect et ne pas vouloir lui en ravir la gloire, même si la place peut sembler belle.

Ainsi je m’étonne. Je m’étonne, Idris, que tu sois candidat alors que trois jours avant, alors que je te demandais (car j’avais eu vent de tes intentions) si tu savais s’il y avait d’autres candidats (histoire de te tendre une perche), tu m’affirmais que tu n’en savais rien, que le responsable départemental ne t’avais pas encore donné la liste des candidats. Ce n’était pas honnête de ta part. Pas honnête alors que nous nous étions promis, tous les trois (Etienne, toi et moi), chez moi, confiance et transparence. Tu as trahis ta parole, tu as trahis ma confiance. Cela n’augure rien de bon pour EELV et me fait regretter mon vote en ta faveur à la tête du Groupe Local des trois Vallées le mois dernier.

Il ne s’agit pas de droit. Tu avais tout à fait le droit de faire ce que tu as fait, tu n’as enfreins aucunes règles, juste celle de l’honnêteté vis-à-vis des copains. Nous parlons là de morale, de légitimité, de reconnaissance, de loyauté vis-à-vis d’une personne qui a œuvré pour reconstruire un mouvement que les précédents locataires avaient détruit. Aujourd’hui tu as cassé cette dynamique et ruiné la confiance que j’avais en toi … je suis meurtri et blessé.

Ainsi nous allons donc voter pour savoir qui sera le premier des écologistes sur la ville et nous respecterons le choix des militants. Si ceux-ci décident de ne pas renouveler leur confiance à Etienne, personnellement j’en tirerai les conclusions qui s’imposent à moi et me retrouverai en total opposition des pratiques de mon parti que je croyais différent des autres. Je reconnaitrai qu’EELV les Ulis sera tenu par Idris et que cela se fera sans moi."

Bruno BOMBLED
Orsay – 16 avril 2013

1 commentaire:

Elisabeth a dit…

Voilà qui n'encourage pas à avoir son nom sur une liste :-(