Notre Dame des Landes

"Le motif de base de la résistance était l'indignation. Nous vétérans des mouvements de résistance et des forces combattantes de la France libre, nous appelons les jeunes générations à faire vivre, transmettre, l'héritage de la résistance et ses idéaux. Nous leur disons : prenez le relais, indignez-vous ! Les responsables politiques, économiques, intellectuels et l'ensemble de la société ne doivent pas démissionner, ni se laisser impressionner par l'actuelle dictature des marchés financiers qui menacent la paix et la démocratie.

Je vous souhaite à tous, à chacun d'entre vous d'avoir votre motif d'indignation. C'est précieux."

Stéphane Hessel

mardi 16 avril 2013

Sauvez la Calypso !!!


Courrier au 
Ministère de la Culture et de la Communication
182 r St Honoré
75001 PARIS

A l’attention de : Mme la Ministre, Mme Aurélie Filippetti

Objet : Classement de la Calypso au patrimoine National.


Madame la ministre,

Je me permets de vous adresser ce courrier afin de, respectueusement, relancer, auprès de vous et de vos services, le dossier de la restauration de la Calypso, car cette fierté de la France à travers le globe, durant des décennies, se meurt, aujourd’hui, à Concarneau.

En 1950 le milliardaire irlandais, Loel Guinness, acheta la Calypso et la loua au Commandant Cousteau qui cherchait un bateau afin de le transformer en navire d'expéditions et de base de soutien pour la plongée, de tournages de films et pour la recherche océanographique. Elle passa ses premières années d'explorations dans les mers Rouge et Méditerranée avant de parcourir le monde. Elle était, à l'époque, le seul bateau océanographique. Elle transportait alors une équipe et du matériel de pointe, y compris deux mini-sous-marins, une soucoupe de plongée et des scooters sous-marins. Le navire fut également équipé d'une chambre d'observation vitrée située dans le nez à trois mètres sous la ligne de flottaison, et adaptée pour accueillir du matériel scientifique ainsi que d’une plateforme pour hélicoptère sur l'arrière.

Malheureusement, en janvier 1996, 1 an avant le décès du Commandant Cousteau, à Singapour, une barge entra en collision avec la Calypso qui était à quai et la coula. Après le naufrage, le commandant écrivit : « Je veux que Calypso reste au service de la Science et de l’Éducation ».

Rapatriée en France la Calypso quitte La Rochelle, le 11 octobre 2007, pour être remorquée vers le port de Concarneau dans le but d’y être remise en état. Mais, en raison d'un différend entre les chantiers Piriou et l'Équipe Cousteau, le travail de restauration sur la Calypso s'est arrêté en février 2009.

Aujourd’hui elle est en train de pourrir à Concarneau … ce qui est un scandale.

En 2010, L'Équipe Cousteau dépose, auprès de votre ministère, une demande pour que le bateau soit classé « patrimoine national » afin de définitivement la sauvegarder pour les générations futures, la science et la paix.

C’est pourquoi, je me permets, aux côtés de l’équipe Cousteau, de solliciter auprès de vous le classement de la Calypso au titre du « patrimoine national » tant ce navire a fait avancer la science et les consciences en France et de par le monde.

Dans l’attente de votre réponse, que j’espère positive, je vous prie de croire, Madame la Ministre, en mes salutations respectueuses.

Bruno BOMBLED

Aucun commentaire: