Notre Dame des Landes

"Le motif de base de la résistance était l'indignation. Nous vétérans des mouvements de résistance et des forces combattantes de la France libre, nous appelons les jeunes générations à faire vivre, transmettre, l'héritage de la résistance et ses idéaux. Nous leur disons : prenez le relais, indignez-vous ! Les responsables politiques, économiques, intellectuels et l'ensemble de la société ne doivent pas démissionner, ni se laisser impressionner par l'actuelle dictature des marchés financiers qui menacent la paix et la démocratie.

Je vous souhaite à tous, à chacun d'entre vous d'avoir votre motif d'indignation. C'est précieux."

Stéphane Hessel

vendredi 13 novembre 2009

Le Bel Espoir II


En 1951, le Père Jaouen avec le Père Gounon s'occupait des sorties des jeunes qui étaient en maison de rééducation. Il les emmenait prendre l'air à la campagne (et d'ailleurs déjà à l'Aber Wrac'h en Bretagne !) et avait acheté aux Domaines, pour l'occasion, un véhicule de transport en commun. La carte grise a été libellée au nom de "Aumônerie de la Jeunesse Délinquante" et le sigle AJD a été apposé, comme cela se faisait à l'époque, sur la plaque arrière du véhicule. Personne ne savait ce que AJD voulait dire, mais un jour, un curieux posa la question à un jeune qui n'était pas vraiment au courant; celui-ci répondit spontanément "les Amis de Jeudi Dimanche". C'était logique car c'était bien le jeudi et le dimanche, jours de sortie, que le Père Jaouen venait les chercher. Cette appellation, bien jolie, est restée.

L'A.J.D est une association qui existe depuis 1954 et a qui pour vocation d'organiser des stages de formation et de réinsertion pour des jeunes en difficulté et également des stages d'initiation à la mer ouverts à tous.

L'essentiel de la formation repose sur l'apprentissage des métiers de la mer et de la vie communautaire. Le Bel Espoir II, le Rara Avis, l'île Stagadon, le chantier AJD permettent d'accueillir des centaines de jeunes par an. Il n'y a que 3 salariés à l'association et des bénévoles. Celle ci tourne grâce à la présence constante du Père Jaouen, de quelques proches et amis, des stagiaires du moment.

En octobre de cette année, lors d'une de mes missions en rade de Brest, sur le Navire Océanographique du CNRS, "Le cote de la Manche", nous avons croisé Le "Bel Espoir".

Ce beau navire a été construit en 1944 à Svendborg, au Danemark, sous le nom de "Nette S" par les architectes navals Ring Andersen, pour le compte de la Compagnie maritime A.C. Sorensen. Le navire fut rebaptisé ensuite "Peder Most". Conçu et aménagé pour le transport du bétail entre Copenhague et Hambourg. Il pratiqua ce métier pendant dix ans. En 1955, une organisation anglaise, la "Outward Bound Trust", récupéra la goëlette pour servir à l'apprentissage maritime des élèves des "public schools". Elle fut transformée en navire-école et, baptisée le 30 juin 1965 "Prince Louis II". Le Prince Charles y fît paraît-il ses classes. C'est en mai 1968 que l'Association Amis de Jeudi-Dimanche en devient propriétaire. La goëlette arrive à l'Aberwrac'h et prend son nouveau nom "Bel Espoir II".

Le "Bel Espoir" est une goëlette à trois mats de 38,50 m de long et 7,20 m de large. Le tirant d'eau est de 2,80 m, il peut porter plus de 650 m² de voiles. Côté aménagements, on y trouve un poste central avec 9 cabines de 2 à 4 couchettes, un poste d'équipage entouré de 4 cabines de 2 couchettes, 2 toilettes, une à l'avant et l'autre dans le poste équipage. Sur le pont, le roof permet à une quarantaine de personnes de manger à l'aise, et sur l'arrière, la timonerie avec la cabine du capitaine en dessous précède la cuisine.

Que l'association, ses membres et stagiaires soient chaleureusement salués par ce billet.

http://www.belespoir.com/index.html

Aucun commentaire: