Notre Dame des Landes

"Le motif de base de la résistance était l'indignation. Nous vétérans des mouvements de résistance et des forces combattantes de la France libre, nous appelons les jeunes générations à faire vivre, transmettre, l'héritage de la résistance et ses idéaux. Nous leur disons : prenez le relais, indignez-vous ! Les responsables politiques, économiques, intellectuels et l'ensemble de la société ne doivent pas démissionner, ni se laisser impressionner par l'actuelle dictature des marchés financiers qui menacent la paix et la démocratie.

Je vous souhaite à tous, à chacun d'entre vous d'avoir votre motif d'indignation. C'est précieux."

Stéphane Hessel

vendredi 23 octobre 2009

Les Ulis s'engagent pour le climat

Motion de soutien à l’appel pour

la conférence de Copenhague sur

l’ultimatum climatique

Maud OLIVIER

Maire des Ulis



Le Sommet de l’ONU sur le climat se tiendra au mois de décembre de cette année à Copenhague. Il aura pour principal objectif de donner une suite au protocole de Kyoto qui soit à la hauteur des enjeux environnementaux majeurs que nous allons, tous ensemble, devoir affronter dans les décennies à venir.

Les dirigeants du monde entier, confrontés au péril climatique, devront parvenir à surmonter leurs divergences d’intérêts pour se rassembler autour d’un projet politique mondial audacieux.

En effet, le climat constitue l’un des enjeux planétaires pour les décennies qui viennent. La communauté scientifique internationale considère qu’il faut stabiliser le climat à un niveau de réchauffement global inférieur à 2°C par rapport à 1990, sous peine de conséquences environnementales entraînant de graves déstabilisations de nos sociétés humaines et ce, sur l’ensemble de la planète.

Or chacun sait que toute crise entraîne débordements et violences ; c’est bien le sens du prix Nobel de la paix, décerné au Groupe d'experts Intergouvernemental sur l'Evolution du Climat (GIEC) en 2007 qui nous rappelle qu’il faut se préoccuper du climat afin de préserver la Paix.

Mais il est à regretter qu'actuellement, les dirigeants mondiaux n’ont toujours pas réussi à dépasser les intérêts étatiques et restent prisonniers d’une vision économique mondialisée à court terme, incompatible avec les enjeux de la crise climatique.

Il est donc crucial que cette négociation internationale se traduise par des engagements forts, notamment de la part des pays industrialisés, qui ont une responsabilité historique et dont les émissions doivent impérativement décroître (le chiffre de 80% par rapport à 1990 d’ici 2050 a été avancé par le GIEC). C’est une condition impérative pour prévenir les atteintes environnementales qui toucheront tout le monde, mais bien évidemment en premier lieu les plus pauvres

Les pays émergeants ont également un rôle stratégique à jouer, afin que leur légitime aspiration au bien être se fasse dans le cadre de nouveaux modèles de développement, sobres en carbone et respectueux des équilibres planétaires.

Cette exigence, vitale pour la planète, s’accompagne d’une forte mobilisation citoyenne et associative, qui se traduit par de nombreuses initiatives dont l’appel « l’Ultimatum climatique » (www.copenhague-2009.com), lancé par une douzaine d’ONG françaises, en vue de peser sur l’engagement de la France dans les négociations de Copenhague

C’est pourquoi, le Conseil Municipal, après en avoir délibéré,

DECIDE de S’ASSOCIER à l’appel « L’Ultimatum Climatique » lancé par les ONG françaises et de PROMOUVOIR cette initiative ;

DEMANDE aux représentants de la France d'être des moteurs volontaristes et audacieux dans les négociations de Copenhague.

Motion votée à l'unanimité en Conseil Municipal le 23 octobre 2009

Aucun commentaire: