Notre Dame des Landes

"Le motif de base de la résistance était l'indignation. Nous vétérans des mouvements de résistance et des forces combattantes de la France libre, nous appelons les jeunes générations à faire vivre, transmettre, l'héritage de la résistance et ses idéaux. Nous leur disons : prenez le relais, indignez-vous ! Les responsables politiques, économiques, intellectuels et l'ensemble de la société ne doivent pas démissionner, ni se laisser impressionner par l'actuelle dictature des marchés financiers qui menacent la paix et la démocratie.

Je vous souhaite à tous, à chacun d'entre vous d'avoir votre motif d'indignation. C'est précieux."

Stéphane Hessel

jeudi 5 juillet 2012

A quand le vrai changement ?

Mais, Monsieur le président, que faites-vous ?

Cela est donc vrai de vrai, vous n’avez pas pris conscience des enjeux qui se posent à notre monde ? Je parle des enjeux climatiques, des enjeux énergétiques, des enjeux biologiques et écologiques. Cela est donc vrai de vrai, vous n’avez pas pris conscience de ces enjeux alors que tous les voyants sont au rouge. Ce n’est pourtant pas faute de vous avertir.

Cela est donc vrai, aux vues des signaux négatifs que vous nous adressez, que vous n’avez aucune conscience environnementale :
  • Soumission aux lobbys pétroliers lorsque ceux-ci ont voulu la tête de Nicole Bicqu.
  • Éviction, manu militari, le 21 juin, d’une cinquantaine de manifestants qui demandaient, pacifiquement, l’annulation du projet - absurde et d’un autre âge - de l’aéroport à Notre-Dame-Des-Landes ... il est vrai, si cher à votre premier ministre.
  • Soumission, une fois de plus, aux lobbys de l'agrochimie en refusant, via votre ministre, Stéphane Le Foll, la proposition de la Commission Européenne de réorienter, 25 % des dépenses, vers les mesures agro-environnementales et biologiques préférant les bénéfices des actionnaires à la santé des français.
Quelle sera la prochaine étape ? Urbanisation accélérée ? Perte de notre autonomie alimentaire ? Relance du tout automobile ? Généralisation des OGM ? Livraison de notre pays aux prospecteurs de Gaz de schiste ? Arrêt des efforts en faveur des énergies renouvelables ? Destruction des aires protégées ? Artificialisation de l'humanité ? Assise du diktat du productivisme, de la consommation et poursuite de notre fuite en avant ... et dieu pour tous !

Mon esprit est inquiet. Mon esprit est en alerte, je vais donc commencer à répertorier les atteintes à l'environnement que fait subir, à l'humain, votre gouvernement. Je croyais que cela n'aurait été réservé qu'au précédent gouvernement pour qui l'environnement cela commençait à suffire, mais force est de constater que ce quinquennat commence mal d'un point de vue environnemental ... il est vrai, à l'image de l’absence total de thèmes écolos lors de votre campagne.

A quand le vrai changement, monsieur le président ?

A quand une politique durable qui sache gérer le présent sans hypothéquer le futur ?

Si vous ne savez pas répondre à cette dernière question, sachez que vous avez des partenaires qui y réfléchissent depuis des dizaines et des dizaines d'années et qui ne demandent qu'à vous aider.

Recevez, Monsieur le Président, mes salutations respectueuses.

Bruno BOMBLED

Aucun commentaire: