Notre Dame des Landes

"Le motif de base de la résistance était l'indignation. Nous vétérans des mouvements de résistance et des forces combattantes de la France libre, nous appelons les jeunes générations à faire vivre, transmettre, l'héritage de la résistance et ses idéaux. Nous leur disons : prenez le relais, indignez-vous ! Les responsables politiques, économiques, intellectuels et l'ensemble de la société ne doivent pas démissionner, ni se laisser impressionner par l'actuelle dictature des marchés financiers qui menacent la paix et la démocratie.

Je vous souhaite à tous, à chacun d'entre vous d'avoir votre motif d'indignation. C'est précieux."

Stéphane Hessel

mardi 27 septembre 2011

Hommage à Wangari Maathai

Wangari Maathai, prix Nobel de la paix 2004 pour sa contribution en faveur du développement durable et la démocratie, est décédée, dimanche 25 septembre 2011 dans un hôpital de Nairobi où elle était soignée pour un cancer. Elle était âgée de 71 ans.

Wangari Maathai a commencé son action par planter sept arbres le jour de la Terre, avec son mouvement de la Ceinture verte (Green Belt Movement) crée en 1977, afin d'alerter sur les dangers que fait porter, sur les humains, l'érosion des sol à cause de la déforestation. Ce mouvement, soutenu par les kényanes à travers le pays, aura planté plus de trente millions d'arbres destinés à prévenir l'érosion du sol.

Elle défendra, toute sa vie les forêts kényanes et la démocratie au péril de sa vie ou de sa liberté tout en prônant l'utilisation constante de la non-violence et des manifestations populaires.

En 2003 elle fonde le Parti vert Mazingira qui sera affilié la fédération des Partis verts d'Afrique et aux Verts Mondiaux.

Elle est élu au parlement kényan en décembre 2002 puis nommée, ministre-adjoint à l'Environnement, aux Ressources naturelles et à la faune sauvage en janvier 2003. C'est en 2006 qu'elle est nommée Docteur honoris causa de l'Universite Soka de Hachiouji-Tokyo. Le 9 octobre 2008, elle intervient à la conférence d'ouverture du World Forum Lille (Forum mondial de l’économie responsable), à l'occasion de l'avant-première mondiale du film "Nous resterons sur Terre", dans lequel elle exprime son point de vue sur les défis environnementaux actuels.Depuis le 29 juillet 2009, Wangari Muta Maathai était conseillère honoraire du Conseil pour l'avenir du monde.

J’adorai cette femme,
militante écologiste d’exception,

paix à son âme
et
que vive toujours et partout son œuvre.

Aucun commentaire: