Notre Dame des Landes

"Le motif de base de la résistance était l'indignation. Nous vétérans des mouvements de résistance et des forces combattantes de la France libre, nous appelons les jeunes générations à faire vivre, transmettre, l'héritage de la résistance et ses idéaux. Nous leur disons : prenez le relais, indignez-vous ! Les responsables politiques, économiques, intellectuels et l'ensemble de la société ne doivent pas démissionner, ni se laisser impressionner par l'actuelle dictature des marchés financiers qui menacent la paix et la démocratie.

Je vous souhaite à tous, à chacun d'entre vous d'avoir votre motif d'indignation. C'est précieux."

Stéphane Hessel

mardi 27 septembre 2011

En vrac : Emission de GES, Ozone et earth overshoot day

Plus 13% de CO2 en 20 ans : un Français émet toujours plus de gaz à effet de serre pour s'équiper, se déplacer, se soigner. Même si l’on observe une baisse de la part due à l’alimentation et une quasi-stabilité de la part logement, la principale cause de la hausse des émissions Françaises, seraient l'apparition, en masse, des joujoux high-tech comme les téléviseurs à écran plat et les ordinateurs familiaux et l’utilisation de l'avion, dont l'accès s'est largement démocratisé

Cf : carbone4.com

----------------------

Le jour du dépassement des ressources (earth overshoot day), jour où la consommation mondiale de ressources naturelles dépasse ce que peut fournir la planète en un an, a été fixé, cette année, à … aujourd’hui ! A partir de demain l’humanité puisera dans ses réserves. Pour finir l'année, l'humanité reste donc réduite à vivre "écologiquement à découvert" et à puiser dans ses stocks. La tendance montre que chaque année il faut de moins en moins de temps pour épuiser ce que peut produire la planète en un an.

Cf : actu-environnement.com

----------------------

Les scientifiques impliqués dans le projet européen « Climate Trap » qui étudie l'impact du changement climatique sur la santé publique, révèlent que la hausse des niveaux d'ozone devrait augmenter de 10 à 14 % le taux de mortalité dans certains pays européens d'ici 2070. Selon eux, la Belgique, la France, l'Espagne et le Portugal seront les plus touchés par cette augmentation de la mortalité liée à l'ozone.

Cf : actu-environnement.com

Aucun commentaire: