Notre Dame des Landes

"Le motif de base de la résistance était l'indignation. Nous vétérans des mouvements de résistance et des forces combattantes de la France libre, nous appelons les jeunes générations à faire vivre, transmettre, l'héritage de la résistance et ses idéaux. Nous leur disons : prenez le relais, indignez-vous ! Les responsables politiques, économiques, intellectuels et l'ensemble de la société ne doivent pas démissionner, ni se laisser impressionner par l'actuelle dictature des marchés financiers qui menacent la paix et la démocratie.

Je vous souhaite à tous, à chacun d'entre vous d'avoir votre motif d'indignation. C'est précieux."

Stéphane Hessel

lundi 22 juin 2009

Pendant que la Gauche fait la gueule aux écolos …

Pendant que la Gauche fait la gueule aux écolos, la Droite, elle, est en train de les draguer. Ainsi on a pu voir Yves JEGO déclarer, qu'après la déception des citoyens face à l'association rose-vert, les français devraient tenter l'association bleu-vert. On a pu entendre, dernièrement, Corinne LEPAGE, du MODEM, déclarer qu'une association était possible entre son mouvement et Europe-Ecologie. Et pendant ce temps là le PS pleure sur lui-même et, aveuglé par les larmes, ne voit pas que le monde bouge autour de lui et sans lui. Le front de Gauche, quand à lui, ne trouve rien de mieux que d'injurier Les Verts d'appartenir à la Droite. On va où là ?

La gauche me fait penser à ces gamins gâtés. Gâtée par une histoire qui lui a donnée ses lettres de noblesse et qui, maintenant, ne voit pas que les luttes ont changé de place. Ah ! Si nous avions encore des terrils et des ouvriers, en haillons, grelottant de froid à l'usine. Ah ! Si nous avions encore de belles petites Cosette et de beaux poulbots. Ah ! si nous n'avions pas ces changements climatiques. Ah ! si nous n'avions pas ces défis environnementaux. Ah ! Que ce serait bien. Ah ! Que les luttes seraient plus lisibles et plus orthodoxes. Nous serions dans la pure tradition de la Gauche avec de vrais pauvres à défendre, de vrais prolos à mobiliser sur les barricades. Mais le monde a changé et les Working Heros sont devenus la droite-rutabaga qui regarde TF1 tout en espérant ne pas faire de vague afin d'évoluer vers le poste de contremaitre de la boîte. Le monde a changé, les défis aussi. La méthode doit changer. Ce qui a fonctionné dans le passé n'est plus adapté au présent. La Gauche aurait toute sa place dans ce grand mouvement de défense des hommes et de son environnement si elle arrêtait de regarder en arrière. La Gauche aurait toute sa légitimité si chaque groupe, qui la compose, n'était pas persuadé d'incarner la vraie Gauche. La Gauche aurait toute sa légitimité si chaque groupe, qui la compose, n'était pas persuadé d'avoir raison contre tous ses partenaires naturels.

La Gauche est bien l'héritière de nos ancêtres les Gaulois, incapable de s'unir et d'oublier ses querelles stériles, en vue de faire face aux légions romaines, ordonnées et dociles, de l'empereur Nicolus Sarkosius. Sommes nous donc condamnés a être éternellement battus tel les Gaulois à Alésia ... C'est pathétique et à pleurer.

Alors, unissez-vous, bordel ! Arrêtez de penser que vous ne pourrez travailler ensemble que quand les uns aurons fait vœux d'antilibéralisme et les autres de renoncement à la révolution. Arrêtez d'attendre que l'autre vous rejoigne en faisant son autocritique publique. Unissez-vous, draguez-vous, respectez-vous, ravaler votre rancœur et travaillez ensemble autour d'une maison commune construite ailleurs que sous vos cieux respectifs. Inventez du nouveau avec les militants, avec la base du PS, des Verts, du PCF et du PG, Il en va de notre capacité à reprendre le pouvoir.

Aucun commentaire: