Notre Dame des Landes

"Le motif de base de la résistance était l'indignation. Nous vétérans des mouvements de résistance et des forces combattantes de la France libre, nous appelons les jeunes générations à faire vivre, transmettre, l'héritage de la résistance et ses idéaux. Nous leur disons : prenez le relais, indignez-vous ! Les responsables politiques, économiques, intellectuels et l'ensemble de la société ne doivent pas démissionner, ni se laisser impressionner par l'actuelle dictature des marchés financiers qui menacent la paix et la démocratie.

Je vous souhaite à tous, à chacun d'entre vous d'avoir votre motif d'indignation. C'est précieux."

Stéphane Hessel

jeudi 11 juin 2009

L'Union fait la force

A l'heure des comptes électoraux, à l'heure de l'après européennes, je suis heureux d'entendre le Parti Socialiste évoquer les primaires à Gauche. Cette idée je l'ai depuis fort longtemps, j'en ai souvent parlé autour de moi, cela doit être dans l'air du temps puisqu'elle apparaît et est évoquée. J'ai toujours souhaité et, pourquoi ne pas dire, rêvé que la Gauche (PS Verts, PCF et PG) soit unie dans une totale honnêteté et loyauté, sans reniement, sans jugement des uns et des autres et sans anathème. J'ai toujours souhaité que la gauche s'unisse pour faire gagner nos idées et non nos partis respectifs. En effet, reconnaissons que se battre pour un parti ne présente, aux yeux de nos concitoyens, aucun intérêt fondamental. N'usons donc pas notre énergie à cela, seule la philosophie qui mène à l'action est importante. L'heure de la maturité est-elle venue ?

Je vois trois avantages majeurs à ce que la Gauche s'unisse :

  • Quand la Gauche est divisée, elle perd. Quand la droite est unie elle gagne. L'union fait la force c'est bien connu.
  • Les primaires permettraient de voir les adhésions, aux différents partis de Gauche, augmenter, car seuls les militants encartés pourraient voter. Ainsi donc, pour participer et peser sur le résultat nous verrions une recrudescence de militants qui seraient mobilisés et mobilisables pour la suite des campagnes.
  • Le résultat de ces primaires permettrait de se concentrer sur une campagne de protection de l'environnement et pour un projet de progression sociale, contre la droite et contre le capitalisme. Ce qui serait plus efficace et audible que d'user nos forces à se battre entre nous.

C'est dans cet esprit de rassemblement de la Gauche qu'est né le RàG (Rassemblement à Gauche), avec la volonté d'être le catalyseur de cette union. C'est, je crois, dans cette idée que s'est présenté le Front de Gauche qui s'est malheureusement cogné contre le mur de la division et qui amène les électeurs à préférer leur tendance à un début de rassemblement.

Mais maintenant les cartes on été rebattues.

Plus personne ne peut prétendre prendre le leadership de la Gauche.

Plus aucun groupe ne peut prétendre proposer un rassemblement autour de lui-même … proposition sclérosante et vouée à l'échec.

En revanche, tous les mouvements de la Gauche de gouvernement se retrouvant, maintenant et à peu de chose près, à légitimité égale, peuvent amener leur sensibilité afin de créer une force unie autour de tout ce qui les rassemble.

Cette union je la verrais bien sous la forme d'un Réseau qui regrouperait tous ceux qui souhaitent travailler à un programme commun. En effet ce type de regroupement semble efficace, comme en témoigne les nombreux réseaux qui se créent pour faire bloc autour d'idées communes. Citons ainsi, Europe-écologie, Sortir du Nucléaire, Copenhague-2009 et bien d'autres encore. Cela permet à chacun de rester ce qu'il est tout en préférant l'efficacité et l'action aux querelles de famille. L'image, pour moi, de cette volonté de travailler ensemble, au-delà des divergences, sans reniement mais pour le bien de la collectivité, est le regroupement municipal. Ne pourrait-on dire qu'une liste municipale est un réseau ? En tous les cas c'est un bel exemple d'efficacité qui prouve que tous les groupes ayant une volonté de diriger sans ostracisme savent faire front commun pour gagner des élections.

Les électeurs ne s'y trompent pas, d'ailleurs, ils plébiscitent cette union et fustigent la division gauloise de la Gauche.

Le réseau, une bonne approche pour travailler ? J'y crois !

Je souhaite donc ardemment que cette idée de primaires fasse rapidement son bonhomme de chemin. Il nous reste 3 ans pour nous organiser et gagner les présidentielles prochaines. Le temps presse et il en va de notre crédibilité à ne pas apparaître comme étant la Gauche la plus bête du monde.

3 commentaires:

Le BUG : a dit…

Signalons qu'une pétition a été mise en ligne pour des primaires ouvertes:

http://www.primairesouvertes.fr/

Cette question intéresse toutes les personnes de gauche qu'elles soient millitantes dans des partis, dans des assos ou simples simpatisants.

N'hésitez pas à en parler autours de vous.

Bruno BOMBLED a dit…

Merci Le Bug pour ton commentaire, cependant le propos de mon texte n'était pas pour demander l’organisation de primaires pour désigner le candidat du PS à la présidentielle, comme cela est dit sur le site pétitionnaire que tu nous proposes de visiter, mais bel est bien d'organiser des primaires entre tous les partis de la Gauche de gouvernement.

D'organiser des primaires qui désigneront un candidat issu soit du PS, soit du PCF, soit des Verts, soit du PG et derrière lequel, tous les partis, ayant participé à ces primaires communes, s'engageront à militer.

S'engageront à militer en toute honnêteté parce que le programme qui sera porté par ce candidat sera une mouture commune.

On est loin là de ne parler uniquement du PS. Ne focaliser l'union de la Gauche qu'autour d'un parti est voué à l'échec, les autres ne suivront jamais et nous resterons divisés.

En revanche je propose de créer une maison commune, indépendante de telle ou telle obédience, qui donne sa place à tous en toute égalité et fraternité et sans reniement.

Soyons réaliste, demandons l'impossible !

Bien amicalement.

Bruno

Le BUG : a dit…

Tout à fait d'accord avec toi. L'idée fait aussi son chemin au PS. L'idée d'une primaire ouverte est une première étape mais très clairement, je suis favorable pour que cette démarche soit étendue à l'ensemble des partis de gauche. Ceci nous permttrait non seulement de peser numériquement mais surtout d'avancer du point de vue des idées en prenant en compte toutes les aspirations sociales.

Il faut bouger, et vite!

Amicalement

Thibaut (responsable du BUG)