Notre Dame des Landes

"Le motif de base de la résistance était l'indignation. Nous vétérans des mouvements de résistance et des forces combattantes de la France libre, nous appelons les jeunes générations à faire vivre, transmettre, l'héritage de la résistance et ses idéaux. Nous leur disons : prenez le relais, indignez-vous ! Les responsables politiques, économiques, intellectuels et l'ensemble de la société ne doivent pas démissionner, ni se laisser impressionner par l'actuelle dictature des marchés financiers qui menacent la paix et la démocratie.

Je vous souhaite à tous, à chacun d'entre vous d'avoir votre motif d'indignation. C'est précieux."

Stéphane Hessel

mardi 30 octobre 2007

Pour votre bien.


Dans quelques temps les panneaux d'indications de radars automatiques seront supprimés. Souvenons nous un moment de la raison invoquée par Sarko, à l'époque, pour la mise en place de ce flicage :

- Pour notre sécurité, sur les route, il fallait nous contraindre à ralentir. C'est même noté dessus, "pour votre sécurité, contrôle automatique".

Tout le monde jurait ses grands dieux que ce ne serait jamais pour piéger les citoyens, que c'était pour notre bien. Qui pourrait trouver à y redire, si c'est pour notre bien ?

Mais alors, pourquoi, pour notre bien, ne pas interdire les manifs ? En effet nous risquons d'y rencontrer des casseurs. Puis, pourquoi ne pas interdire les journaux d'opposition, car ils peuvent distiller de sombres nouvelles et donc, pour notre moral, il faudrait mieux ne pas les publier. Etc. ….

On se rend compte aisément que les arguments du type, "pour votre bien", "pour votre sécurité", sont dangereux pour les libertés et qu'il est facile de sombrer dans un état policier et dictatorial. N'y sommes nous pas, d'ailleurs, avec ce plan vigie-pirate, qui autorise, depuis de trop nombreuses années maintenant, l'armée à patrouiller dans les lieux publics comme aux pires moments des dictatures sud américaines ?

Nous sommes donc de plus en plus bridés … mais pour notre bien.

Alors attention danger.

Réclamons le retour de l'armée dans ses casernes. Réclamons le maintient des panneaux de signalisations. Réclamons l'arrêt de l'argument "pour votre bien", car nous seul savons ce qui est bien pour nous même, nous sommes adultes. Ne laissons pas les autres décider de ce qui est bien pour nous, nous y perdrions notre liberté.

Puis enfin, à y regarder d'un peu plus près, comme un clin d'œil moqueur et désabusé, ce projet de supprimer l'avertissement, ne serait-il pas fait pour financer les baisses d'impôts, inconscientes et injustes, faites aux plus riches et qui crèvent le budget de l'état ? Ne serait-il pas, une fois de plus, l'illustration du vieil adage droitier : le peuple doit payer, la plèbe doit cracher ?

2 commentaires:

ouinouin a dit…

Hello Bruno
Je te trouve bien vindicatif contre cette mesure ! Te resterait-il que quelques points sur ton permis ? Moi je trouve que c'est vraiment une bonne mesure pour réduire la vitesse sur les routes ! Tout le monde va ralentir sauf les gros c.. de capitalistes avec leurs grosses BM qui se moque de payer 90 € à chaque infraction. De toute façon, les petits eux bientôt n'auront plus les moyens de rouler avec l'augmentation de l'essence ! Donc pas de panique ! Regardons plutôt s'il existent encore des passes-droits permettant aux riches de garder leur points sur leur permis !
Yves

Bruno B. a dit…

Merci Yves pour ton commentaire. Je vais te rassurer tout va bien pour moi, j'ai tous mes points.
Il faut savoir que je ne me bats jamais pour ma pomme. Je sais que cela est curieux dans notre monde qui prône l'individualisme, mais toutes mes prises de positions se veulent être pour l'ensemble de mes concitoyens et surtout pour les plus faibles. Car enfin, avec ton idée "les petits eux bientôt n'auront plus les moyens de rouler avec l'augmentation de l'essence" on continuera de creuser le fossé entre ceux qui ont des tunes et qui peuvent prendre du bon temps sur le dos de ceux qui ne peuvent plus que bosser pour pourvoir ne payer que le vital.