Notre Dame des Landes

"Le motif de base de la résistance était l'indignation. Nous vétérans des mouvements de résistance et des forces combattantes de la France libre, nous appelons les jeunes générations à faire vivre, transmettre, l'héritage de la résistance et ses idéaux. Nous leur disons : prenez le relais, indignez-vous ! Les responsables politiques, économiques, intellectuels et l'ensemble de la société ne doivent pas démissionner, ni se laisser impressionner par l'actuelle dictature des marchés financiers qui menacent la paix et la démocratie.

Je vous souhaite à tous, à chacun d'entre vous d'avoir votre motif d'indignation. C'est précieux."

Stéphane Hessel

mardi 26 décembre 2006

Plongée en Guadeloupe - Part II -

. . . Cependant, et très rapidement, je me suis dit qu'il fallait que j'aille mettre le bout de mes palmes ailleurs car en cet endroit les spots étaient, finalement, assez limités en intérêts.

J'ai alors contacté "Les heures saines", pour mon plus grand bonheur. "Les heures saines", c'est une belle structure commerciale avec hôtel, resto et gros cata pour whale-watching et plongées en gros effectifs deux fois par jour. Ce n'est pas franchement ce que je recherchais. Cependant, en creusant, on y découvre des programmes parallèles, dans des créneaux horaires forts matinaux et pour, au maximum, 6 plongeurs, sur des spots plus intimes et surtout moins fréquentés.

C'est ainsi que je me suis fait une magnifique plongée dans la réserve Cousteau où j'ai enfin touché le bonnet du Commandant à 10 m de profondeur (statue immergée à 10 m), j'y ais vu ma première tortue marine, de superbes éponges marrons ou jaunes et des hordes de poissons multicolores. Certes beaucoup de corail a été cassé par le cyclone Hugo, mais la vie revient et on n'en sort vraiment pas déçu. J'étais comme un enfant découvrant la vie, je touchais à tout, délicatement et de l'extrême bout de mes doigts, car conscients que la plongée a un impact négatif sur des fonds surfréquentés. Belle plongée de 53 minutes au milieu d'un jardin extraordinaire.

La semaine suivante ils proposaient une double plongée dans la matinée, à condition de partir à 7 h 30. Ainsi, j'ai fait la magnifique épave de "l'Augustin Fresnel". Ce Phares-et-Balises a été racheté, il y a quelques années, par "Les heures Saines", alors qu'il était en train de rouiller dans le port de Pointe-à-Pitre. Il a été dépourvu de tous risques pour les plongeurs, notamment les risques d'enfermements, ainsi toutes les portes ont été enlevées, puis il a été coulé pour en faire un site à plongeurs à 30 m. Cette petite balade sous marine, de 49 minutes, fut des plus sympathiques. Balade au sein de l'épave, dans les coursives, dans les machines, dans les cabines encore pourvues de leurs bannettes et de leurs lavabos. Notre guide nous emmène, ensuite, dans la passerelle du navire où une bulle d'air s'est créée. Etrange impression que d'avoir la tête hors de l'eau, sans détendeur (mais tenu toujours en main) à 30 m de profondeur et de se parler de vive voix. Puis nous sommes remontés. Notre accompagnateur nous a proposé d'aller attendre 1 heure de décompression dans une petite anse à pécheurs. Là nous avons accosté une petite crique avec des carbets et des petits bateaux de pêche. Il nous sort alors, de la glacière, de magnifiques fruits tropicaux, du jus, du punch, et autour de cette goûteuse collation, il nous fait un topo sur la plongée nitrox. C'est ainsi qu'après nous être rassasié et instruit, nous sommes allés nous immerger au site dit de "la pointe aux tortues" où ils n'ont jamais vu de tortue. Nous n'avons pas dérogé à la prédiction nous n'avons pas vu de ces touchants reptiles, en revanche la balade fut, une fois de plus, des plus époustouflante. Première plongée nitrox.

Toutes ces plongées ce sont faite en petits effectif, sans jamais de speed, leur devise est "La plongée zen" alors, force est de constater que c'est plutôt cool. Puis je n'ais jamais eu l'impression de subir de pressions commerciales. Je n'ai jamais eu le sentiment, comme ce peut être parfois le cas, d'être pris pour un gogo à qui on va extorquer un maximum d'argent. Les plongées ne sont pas plus chères qu'ailleurs (35 €). Je ne peux que vous conseiller d'aller plonger avec eux lors d'un voyage sur Karukéra.

Aucun commentaire: