Notre Dame des Landes

"Le motif de base de la résistance était l'indignation. Nous vétérans des mouvements de résistance et des forces combattantes de la France libre, nous appelons les jeunes générations à faire vivre, transmettre, l'héritage de la résistance et ses idéaux. Nous leur disons : prenez le relais, indignez-vous ! Les responsables politiques, économiques, intellectuels et l'ensemble de la société ne doivent pas démissionner, ni se laisser impressionner par l'actuelle dictature des marchés financiers qui menacent la paix et la démocratie.

Je vous souhaite à tous, à chacun d'entre vous d'avoir votre motif d'indignation. C'est précieux."

Stéphane Hessel

mercredi 22 juin 2016

Ce n'est plus du ras le bol, c'est de l’écœurement et de l'inquiétude.


Aujourd'hui le gouvernement a interdit* une manifestation syndicale prévue demain. Un gouvernement qui se dit de gauche vient d'interdire l'expression légitime et constitutionnelle d'un mécontentement social. Selon le gouvernement, la police serait fatiguée d'être sur tous les fronts (ce qui est son travail soit dit en passant). Terrorisme, Euro-2016, manifestations... Ainsi pour alléger le fardeau de la police, Valls plutôt que d’éliminer l'une des sources des perturbations actuelles, en l’occurrence la loi El Khomri/travail refusée par près de 80% des Français, il décide d'interdire la manifestation du 23 Juin tout en sachant pertinemment que les manifs auront lieu quand même. Tu parles d'un temps de repos !

Ainsi donc l'UEFA, exonérée d'impôt, mobilise trop le service publique de sécurité pour que les citoyens, qui paient pour lui, puissent manifester en toute sécurité ? Mais il est vrai que le foot c'est - nous dit-on - la fête, contrairement aux rabat-joies de la CGT, que c'est un grand moment de communion des peuples et, surtout, que ça rapporte des tunes aux multinationales qu'importe les blessés lors des heurts entre supporters et les dégradations des biens privés et publics. Et puis c'est pas comme si cela donnait une mauvaise image de la France puisque c'est du foot !!!! C'est du foot !!!! Du foot on vous dit !!! C'est génial le foot malgré son monde de merde et parfaitement détestable, son monde de fric, de sous-culture omniprésente, de marketing et de consommation carbonée, de haine, de nationalismes et de régionalismes, de violences, de béton dégueulasse, d'exploitation des plus pauvres... la pelouse du stade de Lille a été transportée par camion frigorifique depuis la Slovaquie par le fournisseur autrichien. Certains rouleaux ayant gelé pendant le transport, ils auront été repeint en vert avant les matchs pour masquer l'aspect déplorable. D'autres stade sont équipés de rampes de « luminothérapie » et ventilateurs pour permettre à la pelouse de pousser décemment. Le foot est à l'image de notre monde : Absurde, futile et inconséquent. Mais c'est quand même génial le foot, on vous dit !  C'est génial le foot et il ne faudrait pas que les méchants militants de la CGT entravent l'expression de la joie des gentils footeux.

Interdire une manifestation syndicale ou quand l'entêtement se mélange à l'aveuglement sur l'échelle des valeurs, cela donne l'autoritarisme. Mais il serait pourtant injuste de dire que ce Gouvernement va de renoncements en trahisons, car ce serait oublier ses ridicules tergiversations en tout genre. Hollande ou l'art consommé de mécontenter les « pour » comme les « contre », il y a du génie dans ce Gouvernement. Hollande, Président de notre meilleur des mondes, ou l'art d'amalgamer, sans honte, en désignant les casseurs, qui sévissent lors les manifestations, comme issus de la ZAD de NDDL et des rangs de la CGT. Not'president serait-il allé faire un stage de désinformation et de manipulation en Corée du Nord ? Pitoyable !!!! Mais qu'est-ce qui est le plus pitoyable ? Qu'il l'ait dit ou que le bon peuple croit à ce mensonges éhonté ?

je suis tellement déçu de ce gouvernement, et cela depuis des années, que cet énième événement n'arrive plus à me révolter comme il se devrait. Pas plus révolté que cela car pas vraiment étonné. Ils sont capables de tout pourvu que les lobbies et les footeux soient contentés. De Gauche ce gouvernement ? Quelle honte que de se prétendre de ce si noble courant de pensées et de le trahir depuis tant de temps ! Je commence vraiment à être fatigué d'être indigné, cela a commencé avec le « bruit et l'odeur » de Chirac puis s'est poursuivi avec le quinquennat de Sarkozy puis celui de Hollande. Cela commence a être long. Même les résistants de 39-45 n'avaient pas dû se battre aussi longtemps. Nous auront-ils à l'usure ?

« Ce n'est plus du ras le bol, c'est de l’écœurement que je ressens. Et dire qu'il faut encore patienter un an !!! » me dit mon ami et très « Les Républicain », Franck D.B. « Mais qu'est ce que vous ferez de mieux dans un an que vous ne l'avez fais avant ? » lui répondis-je. « Interroge toi - continuais-je - sur le pourquoi nous ne voulions plus de vous ? Parce que vous avez été aussi nuls que les socialistes au pouvoir aujourd'hui sont nuls et décevants. Demain vous serez toujours aussi nuls mais, en plus, vous serez méprisants, comme vous savez l'être, pour les plus humbles, préférant servir vos copains milliardaires et lobbyistes. Et en plus vous voulez supprimer le droit de manifester comme dans une bonne dictature. Raffarin (sur I-Télé) voudrait interdire les manifestations sous prétexte qu'elles « dérivent de façon scandaleuse ». Quand à Juppé il ferait, dit-il, un « État de guerre total, sans manifestations ». Cela doublé d'un programme économique à la papa qui n'est que le retour d'une politique d'un passé qui a fait faillite mais qui flatte la nostalgie d'un temps révolu. Devant les défis écologiques, climatiques et énergétiques qui se posent aujourd'hui et demain et qui interrogent sur notre durabilité, la solution n'est sûrement pas dans vos solutions dépassées et qui ont prouvé combien elles étaient inefficaces (augmentations des inégalités, précarité en hausse, destruction de l'environnement en totale progression). Vous ne prenez jamais rien à bras le corps si ce n'est la démagogie. Votre politiques c'est ordre et sécurité aux détriments des libertés fondamentales, c'est stigmatisation et exploitation, c'est productivisme, consommation carbonée, gaz de schiste, soutien à l'agriculture polluante et cancérigène, soutien au TAFTA, bétonnage et expansion urbaine.... Vous avez tout faux sur toute la ligne. De votre monde je n'en veux pas. »

Ainsi et plus j'y réfléchi, plus l'une des solutions me semble parfaitement et totalement évidente pour nous sortir du bourbier dans lequel nous sommes. Ces solutions passent par l'éducation, la culture et l'écologie sociale et solidaire. L'éducation et la culture afin de mettre en marche des peuples libres qui pourraient alors refuser les idées prémâchées, porteuses de tous les fléaux, concoctées par les multinationales et relayées par les partis dit de Gouvernements d'ici et d'ailleurs. Des peuples libres qui œuvreraient pour la construction d'un monde moins prédateur et plus en équilibre avec la Terre nourricière, un mode plus humain, un monde plus durable, un monde aux priorités inversées, un monde alternatif, … un monde plus désirable. Il y a de l'urgence dans l'air et l'honnêteté devrait pousser tout un chacun à reconnaître que cette urgence et les espoirs ne sont uniquement portées que par les écologistes associatifs et politiques du monde entier. Pourtant le doute sur cette possible prise de conscience s’installe en moi quand je ressors de conversations telles que celle que j'ai eu, dernièrement, avec un collègue qui était d'accord avec moi pour reconnaître que Hulot serait potentiellement un excellent candidat, car il semble être un homme honnête, avec des idéaux essentiels et qui entrent dans le nécessaire changement de priorités si l'on souhaite relever les défis de la durabilité. D'un autre coté il était également d'accord avec mon constat d'échec des politiques actuelles et passées, qu'elles aient été portées par le PS ou l'UMP, et que ces partis (englobant le FN of course !) ne pouvaient rien résoudre puisque que leurs politiques libérales, productivistes et croissantistes, tant nationales, qu'européenne, qu'internationales étaient Le problème. Il était d'accord avec moi pour dire que nos politiques actuels sont nuls, médiocres et parfaitement incompétents pour relever les vrais défis qui conditionnent la durabilité et éviter l'effondrement qui guette comme d'autres civilisations l'ont subit dans le passé.

Ainsi je croyais que la conclusion, en matière de vote, allait de soi, s'imposait, mais je me trompais. Mon collègue de me dire que, malgré tout l'intérêt qu'il voyait de mettre à la tête du pays un candidat qui porte les idées de l'urgence écologique et sociale et de la pertinence de cela, il préférait voter pour « les nuls » car eux avaient plus de chance de passer ?!?!

Ce n'est pas la première fois que j'entends ce raisonnement mais il ne cesse de m'interroger. 

Et ce n'est pas la montée des populistes tel que Trump aux Etats-Unis, tel que Virginia Raggi en Italie, tel que Marine Le Pen en France, tel que le Parti de la Liberté d’Autriche (FPÖ) en Autriche, tel que Aube Dorée en Grèce, tel que Rodrigo Duterte aux Philippines, tel que Jaroslaw Kaczynski en Pologne, tel que le Brexit en Grande-Bretagne et la montée de l'Euroscepticisme, qui sonnent comme de mauvais règlements de compte des peuples sur leurs élites et le peu d’appétence de ces mêmes peuples pour leur habitat, qui sont susceptibles de me rassurer.

- - - - - -

* Au final, en fin de journée, nous apprenons que la manifestation de demain est autorisée. A l'instar d'autres personnes, je me félicite que la raison l’ait emporté et que la manifestation de demain soit finalement autorisée. Toutefois, le gouvernement, pour ne pas sembler perdre totalement la face, rappelle qu'aucun débordement et aucune violence ne sauraient être tolérés. Rappelons qu'il n'est pas de la responsabilité des organisations syndicales d'assurer la protection de biens et des personnes mais de celle des forces de l'ordre. Pour autant, le fait d’avoir annoncé dans un premier temps l’interdiction de la manifestation marque une tentation autoritaire de l’exécutif très inquiétante pour notre pays déjà dénoncée par l'Europe et les Nations Unies lors de la COP21 : « L'état d'urgence en vigueur en France et la loi sur la surveillance des communications électroniques imposent des restrictions excessives et disproportionnées sur les libertés fondamentales » avait averti en janvier dernier un groupe d'experts en droit de l'homme des Nations Unies. Un comble pour le pays des droits de l'Homme.

Aucun commentaire: