Notre Dame des Landes

"Le motif de base de la résistance était l'indignation. Nous vétérans des mouvements de résistance et des forces combattantes de la France libre, nous appelons les jeunes générations à faire vivre, transmettre, l'héritage de la résistance et ses idéaux. Nous leur disons : prenez le relais, indignez-vous ! Les responsables politiques, économiques, intellectuels et l'ensemble de la société ne doivent pas démissionner, ni se laisser impressionner par l'actuelle dictature des marchés financiers qui menacent la paix et la démocratie.

Je vous souhaite à tous, à chacun d'entre vous d'avoir votre motif d'indignation. C'est précieux."

Stéphane Hessel

dimanche 8 novembre 2015

En vrac : Sécuritarisme aux Ulis, Science et Plateau de Saclay, l'écologie au pouvoir.

Sécuritarisme : Paroles d'Ulissiens lues dans le journal municipal de Novembre 2015, page 20 : "Je suis toute nouvelle aux Ulis, je trouve que l'atmosphère est sympathique et relativement calme", "Je suis Ulissien depuis 41 ans et je n'ai jamais remarqué de problèmes d'insécurité sur notre ville", "J'habite aux Ulis depuis un an, je me sens en sécurité ici", "Je suis arrivée aux Ulis avant même la création officielle de la ville. La ville est calme, sans problème de voisinage. Depuis 77, je trouve que la ville s'est bien améliorée et j'arpente celle-ci sereinement en journée". De mon coté j'habite les Ulis depuis 11 ans et je confirme ce que disent ces personnes. Je n'ai jamais ressenti de sentiment d'insécurité sur la ville, je m'y balade jour et nuit, sans crainte mais avec toujours les yeux émerveillés pour cette ville nouvelle très verte, aux habitants multiples qui ont, véritablement, su relever le défi du vivre ensembles.

Ainsi pour répondre à ce sentiment de bien être et de sécurité, qui est très majoritairement partagé par les habitants, la Mairie - apprend-t-on dans le même journal en page 18 - n'a rien trouvé de mieux que d'instaurer les symboles du flicage, des atteintes aux libertés et de l'insécurité en démarrant un programme pluriannuel d'installation de caméras de vidéo-surveillance. A terme, c'est une quarantaine de caméras qui surveilleront nos allées et venues tout en étant parfaitement inefficace, pour endiguer quoi que ce soit, comme l'histoire de ces appareils, installés dans bien d'autres villes, l'a démontré. Dispositif au budget colossal (près d'un million par an avec le budget consacré à la brigade de PM de nuit) et inefficace, mise en place pendant que la Mairie ferme, dans des choix politiques de droite et avec une bonne dose d'idéologie réac, les dispositifs culturels (Radazic et craintes sur les studios d'enregistrements, ...), d'éducations (fermeture la maison des parents, craintes sur les conditions de travail des ATSEM) et de préventions (Médiateurs de nuit) que nous avions mis en place et qui avaient démontré leur efficacité.

"La France est un pays de flics,
à tous les coins d'rue y'en a 100,
pour faire régner l'ordre public
ils assassinent impunément"
"J'me souviens surtout d'ces moutons,
effrayés par la liberté,
s'en allant voter par millions
pour l'ordre et la sécurité"

- - - - -

Science et Plateau de Saclay : Le 30 octobre, Claude Bartolone était en visite sur le plateau de Saclay. Pour le PS, en Ile-de-France, "la recherche scientifique prépare l'avenir et rayonne dans le monde entier". Tel est leur mantra, tel est leur slogan sans consistance, répété à l'envie pour faire jouir les fidèles, mais ... mais la question que l'on pourrait poser en sachant que nous n'aurons pas de réponse ne pourrait-elle être, quelle recherche fondamentale pourrons-nous mener sur le Paris-Saclay ? 

Comme vous le savez, le financement de la recherche fondamentale est aujourd’hui de plus en plus restreint. Le budget de l’ANR a été réduit, sans que pour autant, des sommes correspondantes n'aient été reversées aux organismes. De plus, le nombre de postes ouverts dans les métiers de la recherche ne cesse de baisser et la précarité d’augmenter. 

Ainsi donc ils nous construisent un bel écrin de béton sur des terres fertiles détruites à jamais pour une science sans moyen. 

Nous demandons que les moyens soient redonnés aux organismes en termes de budgets et de postes pour maintenir une recherche fondamentale compétitive au niveau international. Aujourd’hui, les chercheurs séniors passent trop de temps à "chercher" de l’argent, les ITA ne sont pas remplacés et les jeunes chercheurs se désespèrent de la rareté des postes et, souvent, partent à l’étranger. 

Définitivement donnez nous les moyens de fonctionner plutôt que de détruire les terres agricoles qui représentent notre futur, contrairement à votre béton à la courte durée de vie et qu'il faudra reconstruire (si l'on a encore l'énergie et les matériaux pour cela, ce qui est loin d'être sûr) dans 40 ans dans une sorte de fuite en avant mortelle.

- - - - -

Notre monde a essayé tous les systèmes politiques : le capitalisme et le libéralisme tous deux associés à la droite et à la Gauche, nous avons eu les socialistes, les pseudo-communistes (URSS, Chine ... ), les libéraux et les fachos, le productivisme et le consumérisme ... et tous ont inéluctablement accompagné l'entropie de notre monde moderne sans jamais réussir à relever le défit de la durabilité ... et vous voudriez remettre aux manettes ces modèles qui ont toujours échoué ? 

En revanche il est toujours intéressant de remarquer que les écologistes n'ont jamais été mis à la tête des grandes institutions de l'état, de l'Europe ou des régions ... ne les empêchant pas, pourtant, de s'en prendre plein la gueule, par l'ordinarius populus, qui nous demande ce que nous faisons pour enrayer les dégradations environnementales et sociales alors que nous n'avons pas les manettes. 

Pourtant, quand on regarde les multiples expériences de gestions écologiques, alternatives et autogérées, qui fleurissent partout dans le monde et qui sont pérennes, apportant calme, paix, abondance, équilibre et durabilité, on est en droit de s'interroger sur l'intelligence des peuples qui refusent d'instaurer ces systèmes en préférant conserver ceux qui les maintiennent la tête sous l'eau.

Moi je militerai toujours pour l'avènement de l'écologie sociale et solidaire au pouvoir car elle est notre seule voie de salut.

Aucun commentaire: