Notre Dame des Landes

"Le motif de base de la résistance était l'indignation. Nous vétérans des mouvements de résistance et des forces combattantes de la France libre, nous appelons les jeunes générations à faire vivre, transmettre, l'héritage de la résistance et ses idéaux. Nous leur disons : prenez le relais, indignez-vous ! Les responsables politiques, économiques, intellectuels et l'ensemble de la société ne doivent pas démissionner, ni se laisser impressionner par l'actuelle dictature des marchés financiers qui menacent la paix et la démocratie.

Je vous souhaite à tous, à chacun d'entre vous d'avoir votre motif d'indignation. C'est précieux."

Stéphane Hessel

vendredi 2 décembre 2011

"Peace and love" is not dead !

« La question du nationalisme allemand est en train de resurgir à travers la politique à la Bismarck employée par Mme Merkel » a déclaré, cet après-midi lors de l’émission « Questions d’info » LCP/France Info/Le Monde/AFP, Arnaud Montebourg. « Ça veut dire qu'elle construit la confrontation pour imposer sa domination », a-t-il poursuivi, « reprenant », selon l’agence de presse Reuters, « une expression utilisée par les socialistes allemands à propos d'Otto von Bismarck, le fondateur de l'Empire allemand au XIXe siècle ». Bien chauffé, Montebourg a poursuivi : « Mme Merkel a décidé d'imposer à la zone euro un ordre allemand (…) C'est l'importation des exigences, des diktats allemands sur ce qui restera de la zone euro après avoir expulsé les pays qui ne peuvent pas s'en sortir ». Bref, ce serait le retour du Reich, l’annonce d’une nouvelle occupation allemande.

Face aux sous-entendus d'un autre âge de Montebourg, chaque français, conscient de ce qui a été construit, de ce que nous avons gagné avec l'amitié Franco-allemande et soucieux de poursuivre l'œuvre pacifique de nos ainées, devrait crier haut et fort, par tous les canaux possibles, son attachement à cette amitié, si exceptionnelle, qui existe entre nos deux peuples.

Personnellement je clame haut et fort, à qui veut bien l'entendre, que je condamne toute parole qui pourrait fêler le rapprochement fraternel qui soude nos deux peuples.

Je crie au peuple allemand que je les aime de cette amitié qui hisse les Hommes vers ce qu'ils ont de plus beau.

Peuples de France, d'Allemagne, d'Angleterre, peuple de l'Europe si souvent en guerre jadis, souvenez-vous que personne n'y a jamais gagné et que seul la recherche de l'égalité sociale dans une politique de sobriété et écologique peut nous préserver des démons du passés.

"Peace and love" n'est pas mort !

Bruno BOMBLED

Aucun commentaire: