Notre Dame des Landes

"Le motif de base de la résistance était l'indignation. Nous vétérans des mouvements de résistance et des forces combattantes de la France libre, nous appelons les jeunes générations à faire vivre, transmettre, l'héritage de la résistance et ses idéaux. Nous leur disons : prenez le relais, indignez-vous ! Les responsables politiques, économiques, intellectuels et l'ensemble de la société ne doivent pas démissionner, ni se laisser impressionner par l'actuelle dictature des marchés financiers qui menacent la paix et la démocratie.

Je vous souhaite à tous, à chacun d'entre vous d'avoir votre motif d'indignation. C'est précieux."

Stéphane Hessel

mercredi 18 mai 2011

2012 : La victoire du PS, seul, n’est plus assurée ...

DSK mit hors course, la victoire du PS, seul, n’est plus assurée haut la main pour 2012.

Si nous souhaitons éviter un 21 avril bis, le PS souhaitera probablement que les écologistes se désistent en faveur de leur candidat (ce que personnellement je ne souhaite pas). Il me semble évident que cela ne pourra se faire que moyennant des négociations loyales pour une réelle prise en compte pérenne de l'écologie, tant au niveau politique avec la construction d'un programme commun établi en réelle conciliation et coordination sans ralliement des écolos derrière un programme 100% PS, qu’au niveau de l’assurance de participer pendant tout le mandat à la gouvernance du pays par la garantie de postes ministériels, et pas seulement celui de l'environnement dans lequel on voudrait nous enfermer, mais également, pourquoi pas, celui des finances, de la défense, de l’éducation ou bien encore des affaires étrangères.

Si cela n’est pas le cas et que nous maintenons un candidat, je sens gros comme une maison, que nous serons taxés d’avoir favorisé la montée, au second tour, du FN et la reconduction de Sarko pour 5 longues et pénibles années. Mais une possible intransigeance du PS vis-à-vis de ses partenaires naturels (EELV et FdG) pourrait tout aussi bien être la cause de l’échec de la Gauche aux prochaines présidentielles. A chacun sa part de responsabilité.

Je n’ose croire que la raison ne l’emportera pas sur la domination.

Bruno BOMBLED

Aucun commentaire: