Notre Dame des Landes

"Le motif de base de la résistance était l'indignation. Nous vétérans des mouvements de résistance et des forces combattantes de la France libre, nous appelons les jeunes générations à faire vivre, transmettre, l'héritage de la résistance et ses idéaux. Nous leur disons : prenez le relais, indignez-vous ! Les responsables politiques, économiques, intellectuels et l'ensemble de la société ne doivent pas démissionner, ni se laisser impressionner par l'actuelle dictature des marchés financiers qui menacent la paix et la démocratie.

Je vous souhaite à tous, à chacun d'entre vous d'avoir votre motif d'indignation. C'est précieux."

Stéphane Hessel

mercredi 13 juin 2018

Naufrages


À bord de l'Aquarius se trouvent 629 réfugiés dont 123 mineurs, 7 femmes enceintes et relativement peu de vivres. Qui va donc "oser" venir en aide à l’Aquarius ? Sûrement pas la France "qui a déjà pris sa part" selon le porte-parole du gouvernement, Benjamin Griveaux qui obtient la palme de l’ignominie chez LREM. De son côté pour le député Eric Ciotti (LR), “aucun port français” ne doit accueillir l'Aquarius et ses migrants qui devraient être renvoyés en Libye, qu'importe le sort qui est réservé à ceux qui ont été renvoyés dans leurs pays d'origines. Mais qu'attendre d'autre du toujours odieux Ciotti ? Qu'attendre d'autre du parti du toujours odieux Wauquiez ? Manque de vivres, mauvaises conditions météo, et port espagnol trop éloigné : face à l'urgence, le Conseil exécutif de Corse, via Gilles Simeoni, a proposé à SOS Méditerranée d'accueillir l'Aquarius dans un port Corse. La Corse aura donc redonné son honneur à la France. Finalement ce sera en Espagne que le navire accostera et ainsi, pendant que l’Italie et Malte se drapent de honte, que l’Europe se tait, la France regarde ses pieds.

Par ailleurs et au moment où Macron estime que les "aides sociales coûtent un pognon dingue", les députés apprennent en commission des finances à l’Assemblée Nationale que le coût de l’« exit tax », cadeau fiscal aux patrons au nom de la lutte contre les délocalisations, pourrait coûter 6 milliards au budget de l’Etat. Rappelons que le coût des minima sociaux est très inférieur à celui de la fraude fiscale. Et non, les aides sociales ne sont pas inefficaces : la France a un des taux de pauvreté les plus faibles d'Europe. S'il sabre dans ce budget, Macron va détériorer la situation de 7 millions de Français. La politique d'Emmanuel Macron a le mérite de la simplicité : responsabiliser les pauvres en leur donnant moins, responsabiliser les riches en leur donnant plus. La vérité c'est que les riches nous coûtent un pognon de dingue et ça augmente sans arrêt. Personne ne sait ce qu’ils font de tout leur fric mais ça ne résout rien du tout, ça ne résout pas le chômage, aucun ruissellement, rien.... Et ça fait quoi ? 30 ans, 40 ans que ça dure, à leur en donner toujours plus sans que cela ne ruisselle jamais.

Par ailleurs encore, la FNSEA s’est dit est opposée à l'utilisation de l'huile de palme dans les biocarburants … non pas pour des raisons environnementales (c'est fou comme je ne suis pas étonné) mais pour des raisons capitalistes et depuis le début de la semaine bloque les dépôts de carburants de la métropole. Ainsi la FNSEA ne mobilise ses troupes que pour défendre les intérêts du groupe Avril, concurrencé par le pétrolier Total, pour capter le marché des agrocarburants, nous informe la Confédération Paysanne. Pour rappel, le groupe Avril importe, par an, 200.000 tonnes d'huile de palme quand Total, à La Mède, s'est vu autoriser par l’État la possibilité d'en importer 300.000 tonnes par an. Rappelons également que le gouvernement maintient l'autorisation d'importer massivement de l'huile de palme par Total afin de vendre des avions Rafale à la Malaisie, producteur d'huile de palme. Définitivement j'adore ce gouvernement qui sait si bien entretenir la destruction et la mort.

Alors devant tous ces naufrages je préfère penser qu’il y a 20 ans disparaissait Eric Tabarly. Bizarrement, cet homme qui était militaire donc probablement attaché à l’ordre et l’obéissance, m'a fait découvrir l'insoumission. A l'instar de Bernard Moitessier il m'a fait découvrir les plaisirs de la contemplation océane. Je pense à lui et à tous les gens de mer que j'aime. Devant tous ces naufrages je préfère aussi penser que lundi dernier, le 11 juin, c’était le Cousteau Day et l'occasion pour nous tous de réfléchir sur notre impact écologique et sur notre durabilité afin de trouver la force de la sobriété heureuse et du renoncement, de trouver également, encore et toujours, les meilleures actions individuelles et collectives pour préserver notre seul et unique vaisseau spatial, siège de notre seul avenir. Amitiés à tous et que la bienveillance inspire toujours vos pensées malgré une humanité fort peu humaine.

Aucun commentaire: