Notre Dame des Landes

"Le motif de base de la résistance était l'indignation. Nous vétérans des mouvements de résistance et des forces combattantes de la France libre, nous appelons les jeunes générations à faire vivre, transmettre, l'héritage de la résistance et ses idéaux. Nous leur disons : prenez le relais, indignez-vous ! Les responsables politiques, économiques, intellectuels et l'ensemble de la société ne doivent pas démissionner, ni se laisser impressionner par l'actuelle dictature des marchés financiers qui menacent la paix et la démocratie.

Je vous souhaite à tous, à chacun d'entre vous d'avoir votre motif d'indignation. C'est précieux."

Stéphane Hessel

samedi 5 mars 2016

Calypso, en route vers un nouvel espoir.

La Calypso vient de quitter les chantiers navals Piriou, de Concarneau. Jeudi dernier, c'étaient le faux nez , la timonerie et la cheminée du navire de Cousteau qui ont été transportés sur le quai et hier, vendredi 4 mars, ce fut au tour de la coque de rejoindre le quai du Moros. Frederic Bianquis exprime très bien ce moment : "Moment fort quand le bateau dévoile ses volumes d'un pas lent et hésitant, tel un animal soigné, enfermé trop longtemps qui hésite à franchir le pas vers la liberté."




À la mi - Mars, la coque et les autres éléments de la Calypso devraient être grutés et déposés dans la cale d'un bateau cargo de 115 m en partance pour Istanbul (Turquie) afin d'y être totalement restauré. Le départ est toujours prévu pour la fin du mois ...

Devant toutes les photos qui m'arrivent de Concarneau, je ne peux m’empêcher d'avoir un petit pincement au cœur. Sentiments mêlés. Triste de la voir se préparer à quitter la Bretagne, inquiet des suites mais plein d'espoirs de la voir nous revenir toute pimpante. Même ressenti que lorsqu’une personne que l'on aime entre à l'Hôpital pour une opération importante. Sentiments mêlés. Moment tant attendu et tant redouté à la fois. Tristesse de ne pouvoir l'accompagner mais joie de voir que d'autres en prennent soin. Sentiments mêlés. Envie de leur dire combien ce bateau est dans ma peau, combien il faut en prendre soin, mais envie de faire confiance. Heureux de voir que d'autres amoureux de la nymphe sont présents pour l'accompagner, triste de ne pouvoir les rencontrer et nous dire toutes nos émotions ... nous sourire, peut-être essuyer discrètement une larme, parler de nous, d'elle, de Cousteau ... de notre jeunesse. Nous sommes tous émus de ce départ, mais également très enthousiastes et totalement confiants en l'avenir. Que vive Calypso !!!!


Photos : Denis CAVASINO et Franck MACHU
Traitement : Bruno BOMBLED

Aucun commentaire: