Notre Dame des Landes

"Le motif de base de la résistance était l'indignation. Nous vétérans des mouvements de résistance et des forces combattantes de la France libre, nous appelons les jeunes générations à faire vivre, transmettre, l'héritage de la résistance et ses idéaux. Nous leur disons : prenez le relais, indignez-vous ! Les responsables politiques, économiques, intellectuels et l'ensemble de la société ne doivent pas démissionner, ni se laisser impressionner par l'actuelle dictature des marchés financiers qui menacent la paix et la démocratie.

Je vous souhaite à tous, à chacun d'entre vous d'avoir votre motif d'indignation. C'est précieux."

Stéphane Hessel

mardi 9 décembre 2014

Guignolade


Lors d'une pause au conseil syndical des planètes du système solaire, Mars et la Terre s'entretiennent à part :

Mars : "Alors comment vas-tu en ce moment ? Tu as une petite mine."

La Terre : "Oh Pas terrible, tu sais j'ai une infection d'Homo Sapiens …"

Mars : "T'en fait pas, ça passe."

---------------------

Le 4 décembre 2014 : Y a-t-il une Ministre de l'écologie dans l'avion ? Voici qu'un problème technique, potentiellement sérieux mais heureusement sans conséquence pour l'équipage et les passagers, est survenu, lors de l'atterrissage, sur l’avion de Ségolène Royal qui était attendue, ce mardi, à Eurexpo pour le Salon Pollutec. ?!?! 2 heures de TGV cela aurait été beaucoup trop long pour une Ministre qui défile à New York pour le climat ?

7 décembre et les résultats du Téléthon 2014 : les Français encore plus généreux qu'en 2013 ... voici donc une bonne nouvelle pour les malades et ceux qui travaillent pour soulager leur peine. Mais ... car il y a toujours un mais dans les belles histoires. Mais n'oublions jamais que le Téléthon, à l'instar des Resto du Cœur ou des mutuelles, sont les révélateurs des démissions de l'état dans ses missions : 0 embauche dans la recherche publique, plus de subvention de base et gel des salaires des chercheurs et techniciens depuis 5 ans. Programmation de la mort de l'excellence française commencée sous Sarko et poursuivi par Hollande. Ainsi s'il ne faut pas empêcher les gens qui le peuvent d'être généreux, je préfère que les gens soient généreux en ne cherchant pas à se soustraire à l’impôt qui est la quintessence de la redistribution et de la solidarité que de se donner bonne conscience ponctuellement.

Le 8 décembre c'est bien gentil de stigmatiser, dans des reportages de merde, les cyclistes comme étant des dangers routiers, qui exaspéreraient les automobilistes, mais quand rien est fait pour nous, quand aucun aménagement sécurisé n'est en place, il ne faut pas nous demander de risquer notre peau aux cotés des conducteurs qui se foutent éperdument de nos vies et donc accepter que nous prenions quelques libertés avec le code de la route. Ne nous parlez pas de territoires partagés, la route est aux automobiliste, les autres l'utilisent à leurs risques et périls.

Ce même 8 décembre, la proposition, dans le projet de loi Macron sur la modernisation de l'économie, d'ouverture des magasins le dimanche, au nom de l'emploi et du sacro-saint dogme de la consommation, en dit long sur la pauvreté de la vision de nos dirigeants où l'existence est réduite à la consommation. Un piètre projet de société basé sur le principe de "je consomme donc je suis" mais qui oubli le droit à la vie de famille et à la culture, qui oubli le droit de "garder du temps pour penser, respirer et vivre, qui oubli de valoriser l’être, plutôt que le tout avoir" (Martine Aubry). Ainsi donc si définitivement Royal est une ministre à la politique déplorable, Macron, lui, est définitivement un grand ultra-libéral, qui veut "aller vite et être pragmatique" (je déteste ce mot qui permet de justifier tous les abus) et qui se fout, comme de l’an 40, de l’environnement. Plusieurs articles, en plus du précédent, du projet de loi du ministre de l’économie ont pour but d'"accélérer les grands projets pour favoriser le retour de la croissance" ... qu'importe les dégradations environnementales. Ainsi souhaite-t-il pouvoir délivrer les permis de construire en cinq mois, soutenir la filière du BTP en pleine crise, sécuriser les projets comme le Grand Paris, réformer les protocoles de l'enquête publique, réduire les obligations des études d’impact environnementales et, en cas d'annulation d'un permis de construire, faire en sorte que le propriétaire ne puisse plus, désormais, être condamné à détruire sa construction sauf exception (en zone naturelle ou architecturale remarquable, ou couverte par un plan de prévention des risques technologiques (PPRT) ou naturels (PPRN)), …

9 décembre : relance de la polémique autour du décret du préfet d'île de France qui vise à interdire les belles flambées d'hivers, dans les foyers, afin de lutter contre la pollution et les particules fines. Je salue enfin la prise de conscience des autorités de l'état sur le problème de la pollution et lui suggère donc d'interdire, également, l'utilisation de la voiture à tous les franciliens, d'interdire la construction de bâtiments en béton, l'arrêt des projets inutiles et imposés (Paris-Saclay, grand stade d’Évry, triangle de Gonesse ...) et d'interdire, enfin, les avions à partir de janvier 2015 au-dessus de l'île de France. Cette décision absurde et imbécile est vraiment l'illustration de la totale ignorance de nos autorités sur les problèmes environnementaux et leur politique de greenwashing qui ne sait que proposer des solutions prisent par le petit trou de la lorgnette sous couvert d'écologie. Pathétique !!!!

---------------------

Et pendant ce temps là, en ce 5 décembre, nous pouvions commémorer la première année sans Nelson Mandela. Un an qu'il nous a quitté mais personne n'en parle. Un an qu'il me manque. Un an que cet africain, rentré dans l'histoire, nous aura laissé avec nos valises et nos devoirs. Une pensée pour lui et pour son message d'amour, de paix, de pardon et d'espérance.

Aucun commentaire: