Notre Dame des Landes

"Le motif de base de la résistance était l'indignation. Nous vétérans des mouvements de résistance et des forces combattantes de la France libre, nous appelons les jeunes générations à faire vivre, transmettre, l'héritage de la résistance et ses idéaux. Nous leur disons : prenez le relais, indignez-vous ! Les responsables politiques, économiques, intellectuels et l'ensemble de la société ne doivent pas démissionner, ni se laisser impressionner par l'actuelle dictature des marchés financiers qui menacent la paix et la démocratie.

Je vous souhaite à tous, à chacun d'entre vous d'avoir votre motif d'indignation. C'est précieux."

Stéphane Hessel

mardi 2 juin 2015

Deux ou trois brèves énervées.

Ridicule : Les pastilles vertes de Ségolène Royal ?!?! Pas obligatoire, pas contraignante ?!?! Tu pollues grave mais avec la vignette ... alors ce n’est pas grave. Avec la vignette tu deviens un véritable écolo ... à la sauce Royal.

--------------

Parti Socialiste : Cambadélis veut co-organiser l'université d'été du PS avec EELV et le PCF afin de lancer «un processus de rassemblement» de la Gauche, alors qu'aucun infléchissement de la politique gouvernementale ne se fait ressentir. Entre nous, le terme progressiste répété à l'envie par ceux qui ne défendent que le conservatisme des mauvais fonctionnements, le libéralisme, la destruction des milieux naturels mais surtout leurs prés carrés, me fait penser que le PS, une fois de plus, se fout de la tête du monde, ne renonce pas à l'hégémonie et à la vassalisation des autres afin de mieux les détruire. La Gauche n'a rien à faire avec le PS, qui a réaffirmé son soutien à la politique anti-écologique gouvernementale, en l'état actuel des choses.
--------------

Europe : Il y a dix ans les français votaient majoritairement "Non" au référendum de projet de constitution Européenne. Moins de trois ans après, l'Assemblée Nationale et le Sénat volaient le vote des français en choisissant de mépriser le choix fait par le peuple le 29 mai 2005, par une large adoption du traité européen de Lisbonne de la part des élus. la République et la démocratie étaient déshonorées. Les dirigeants français démontraient alors que la démocratie c'était "cause toujours". Je n'oublie pas.

--------------

Choc de simplification : le gouvernement présente 92 mesures à destination des particuliers et des entreprises dont 52 nouvelles mesures bénéficiant aux entreprises et destinées à réduire les contraintes environnementales :

  • Par exemple par le remplacement "quand cela est possible" des contrôles sur place dans les exploitations agricoles par des contrôles sur pièce à partir de janvier 2016, par exemple pour les vérifications des surfaces.
  • L'industrie sera également délestée de plusieurs obligations environnementales, à commencer par les analyses de rejets dans l'air et l'eau, dont la fréquence "pourrait être réduite sur la base d'une justification de l'exploitant" dès le second semestre 2015.
  • La taxe générale sur les activités polluantes (TAGP) des installations classées pour la protection de l'environnement (IPCE) sera supprimée fin 2015 et le délai de recours contre les autorisations accordées à ces sites potentiellement dangereux sera réduit à six mois à compter de l'avis de publication.
  • Dans le bâtiment, les travaux d'extension jusqu'à 40 mètres carrés pourront être effectués avec une simple déclaration préalable dans les zones couvertes par un plan local d'urbanisme ...

Mais j'y peux rien moi s'ils font tout pour m'énerver !!!!!

--------------

Étonnement : Je suis toujours étonné de voir que les gens ne se posent jamais la question du pourquoi il n'y a plus de disettes en France en hivers ? Ne se demandent jamais comment et par quel miracle il est possible d'avoir autant de ravitaillement en hivers alors que la majorité des champs sont vides de production ? Ne se demandent jamais si cela est durable à l'heure de la crise climatique et énergétique ?

--------------

« La dégradation du capital naturel est un risque autrement plus sérieux que tout le reste. Cela est la véritable dette. La ‘dette publique’ dont on nous rabâche les oreilles est une blague ! C’est un pur jeu d’écriture » Thomas Piketty

Aucun commentaire: